Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les 70 de la mobilité : YoCab, le choix entre autos, motos et vélos taxis

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après avoir créé une appli dédiée aux moto-taxis à Paris, YoCab a élargi son offre avec des autos et vélos.

Les 70 de la mobilité : YoCab, le choix entre autos, motos et vélos taxis
Les 70 de la mobilité : YoCab, le choix entre autos, motos et vélos taxis © Yocab

Secteur : taxis / VTC
Création : décembre 2015
Emplacement : Paris
Salariés : 2
Fonds levés depuis son lancement : 50 000 euros (fonds propres)
Habitués des taxis ou VTC parisiens, vous ne jurez que par les berlines de luxe ? Mais savez-vous qu'il existe aussi des motos et vélos-taxis ? La start-up YoCab rassemble ces trois modes de transport dans une seule plate-forme. Il est possible de réserver un véhicule par téléphone, web et application mobile. Les courses peuvent ensuite être payées via l'appli, ou directement au chauffeur.

 

Retour sur notre mur des 70 pépites françaises de la mobilité

 

Créée par deux frères, Yann et Lionel Azran, YoCab a d'abord voulu démocratiser le moto-taxi, avec une politique tarifaire agressive. "Nous prélevons une commission très faible, fixe, de 4 euros par transaction, là où les centrales de motos-taxis peuvent garder jusqu'à 50% de la course", explique Yann Azran. Mais difficile de fidéliser une clientèle sur le seul moto-taxi, utilisé très ponctuellement. "C'est pour cela que nous avons ajouté les taxis auto, en avril 2016", précise le fondateur. Avec succès : "on a dépassé les 100 courses par jour en mai", se félicite le créateur.

 

Dans Paris, à vélo, on dépasse les autos

A l'été 2016, le vélo-taxi a été ajouté à l'offre, en partenariat avec Happy Rider. Un service qui s'adresse aux touristes qui veulent découvrir la capitale autrement (YoCab dispose de partenariats avec des hôtels parisiens) mais aussi pour tous ceux qui veulent se déplacer sans polluer. "Avec un vélo à assistance électrique, on va presque aussi vite que les voitures, mais à l'air libre. On peut même prendre des raccourcis légalement, en remontant certaines rues à contre-sens comme c'est autorisé, plaide Yann Azran. Je suis certain que ce mode de déplacement va se développer dans les années à venir, au nous voulons être présents au début de ce mouvement."

 

Pour l'instant, une trentaine de chauffeurs cyclistes sont disponibles. Faire grandir cette offre originale va représenter un vrai défi, reconnaît le duo de YoCab. "Mais des plates-formes de livraison comme Deliveroo, RestoIn ou Stuart ont réussi à recruter de nouveaux types de livreurs, c'est également possible pour le déplacement de personnes", veut croire le fondateur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale