Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les drones font prendre à Parrot un nouvel envol

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Grâce à un boom de 121% de ses ventes dans les drones, Parrot a vu son chiffre d’affaires bondir de 34% en 2015, dépassant pour la première fois le cap des 300 millions d’euros. Un développement que la société espère conforter par l’embauche de 200 ingénieurs en 2016 et la poursuite de ses acquisitions dans les drones professionnels.

Les drones font prendre à Parrot un nouvel envol
Parrot se recentre sur les drones grand public et professionnels © dr

La star française des objets connectés Parrot place son avenir dans les drones. Les résultats de 2015 confortent son PDG-fondateur Henri Seydoux dans cette stratégie de recentrage. En 2015, le chiffre d’affaires a bondi de 34% à 326,3 millions d’euros, dépassant pour la première fois le cap des 300 millions. Une dynamique due principalement à l’explosion des ventes dans les drones de 121% à 183,4 millions d’euros, alors que l’activité dans les terminaux connectés pour l’automobile a dévissé de 13% à 125,4 millions d’euros et l’activité dans d’autres objets connectés n’a progressé que de 6% à 15,4 millions d’euros.

 

Plus de 1 millions de drones vendus en 2015

La société passe au vert avec un bénéfice net de 2,1 millions d’euros, contre une perte de 5,4 millions d’euros en 2014. Mais compte tenu de l’investissement important consenti dans les drones, elle termine 2015 avec un résultat d’exploitation courant négatif de 0,4 million d’euros, contre un résultat positif de 1,1 million d’euros un an auparavant.

 

Les drones s’imposent clairement comme la principale locomotive de Parrot. L’entreprise en a écoulé plus de 1 million d’unités en 2015. Le grand public domine avec 85% du chiffre d’affaires dans cette activité. Mais c’est sur les applications professionnelles que la société d’Henri Seydoux mise pour maintenir le cap. Au programme : l’investissement en R&D, marketing et vente, l’extension commerciale en Europe, aux Etats-Unis et en Asie, et la poursuite d’acquisitions ciblées.

 

Vers un doublement des effectifs marketing et vente en 2016

Parrot, qui emploie aujourd’hui environ 1100 personnes, dont 500 en R&D, prévoit d’embaucher 200 ingénieurs et de doubler ses équipes de ventes et marketing (230 personnes aujourd’hui) en 2016. Depuis 2012, l’entreprise a racheté plusieurs sociétés dans les drones, dont SenseFly, Pix4D, Airinov et Micasense. Et l’effort devrait se poursuivre cette année avec l’objectif de décliner ses drones professionnels sur trois domaines d’application prioritaires: cartographie, capteurs de précision et inspection.

 

Pour financer ce programme de développement, Parrot s’est donné les moyens en levant 300 millions d’euros par une augmentation de capital en décembre 2015.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Jean

16/03/2016 10h19 - Jean

Des rumeurs disent que Parrot arrête le développement du casque Zik (alors que c'est un des meilleurs du marché). Parrot ne veut plus faire de l'automobile. Parrot veut faire du drone, du drone, du drone. L'appartenance à une marque par une GAMME de produits, ils connaissent ? Parrot est décevant. Cette entreprise est en déclin.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale