Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les enjeux de la supply chain à l’heure du commerce unifié et connecté [Tribune]

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Tribune Sous l’impulsion des consommateurs, les distributeurs et commerçants de détail doivent évoluer et investir dans des technologies IoT pour pouvoir prédire et anticiper les demandes clients, adapter leur chaine logistique et repenser le magasin comme clé de voûte du commerce connecté. Mark Thomson, directeur, Retail and Hospitality EMEA, Zebra Technologies, aborde la question de la supply dans ce contexyte de "smart retail".

Les enjeux de la supply chain à l’heure du commerce unifié et connecté
Chez Amazon, une commande passée en soirée peut être livrée le lendemain matin de bonne heure. © Juliette Raynal - L'Usine Digitale

Avec le commerce en ligne, il est essentiellement question de gratification rapide – pour ne pas dire instantanée. Il ne suffit pas uniquement de vendre l’article, il faut ensuite le collecter, l’emballer et l’expédier sans attendre. Il faut aussi le tracer et le suivre en temps réel jusqu’au domicile du client. Amazon sait faire cela avec une incroyable célérité : une commande passée en soirée peut être livrée le lendemain matin de bonne heure. Tels sont véritablement la science et l’art du commerce de détail en ligne.
 

L’Internet des objets nouveau moteur de l’expérience client

Tout ce que nous voulons ou désirons peut être obtenu d’un simple clic, ou d’un glissement de doigt sur un écran tactile. Les avancées technologiques s’accompagnent du pouvoir de décision accru des consommateurs – et avec lui, des attentes toujours plus exigeantes en termes d’expérience client.

L’Internet des objets constitue aujourd’hui une technologie clé que les détaillants devraient largement adopter pour piloter l’expérience client. Comme nous l’avons déjà vu [lien article précédent] : l’Internet des objets a la capacité de transformer la manière dont nous faisons nos achats.

Les professionnels du commerce de détail ne peuvent plus désormais s’appuyer sur des processus traditionnels ou obsolètes s’ils veulent rester compétitifs face aux géants du commerce en ligne.  Raison pour laquelle nombre d’entre eux commencent à changer de point de vue et à remanier leur chaîne logistique en intégrant les apports de la technologie  Comme le montre une enquête récente dans ce domaine, 72 % des détaillants prévoient de réinventer leur chaîne logistique pour bénéficier de la visibilité en temps réel que confèrent l’automatisation, les systèmes de capteurs et l’analyse des données.

Le shopping multicanal étant devenu la norme, la précision des stocks est plus critique que jamais, dans la mesure où les produits des magasins traditionnels et des enseignes en ligne transitent par la chaîne logistique. Les études montrent qu’un support de haut niveau pour l’omnicanal requiert au moins 90 % de précision des stocks. Mais si l’on considère l’ensemble du secteur, on s’aperçoit que la précision pour le commerce de détail se situe en réalité à environ 65 %.
 

Pour améliorer la précision, de nombreux détaillants prévoient des évolutions d’équipements technologiques donnant une meilleure visibilité des stocks en temps réel grâce à l’Internet des objets et les tagsRFID. Ils se tournent également vers l’analyse des données pour améliorer leur visibilité sur les demandes et lesprévisions de stocks.

Si les détaillants sont en mesure de déterminer ce qui se vend et ce qui ne se vend pas, ils sont alors en capacité de gérer plus efficacement les stocks pour satisfaire la demande des clients et éviter aussi bien les ruptures de stocks que les excédents. N’oublions pas que l’une des principales sources de mécontentement d’un client  est l’indisponibilité d’un produit.   
 

Le magasin, le nouvel entrepôt ?

Les détaillants abandonnent par ailleurs les chaînes logistiques en silos pour aller vers des modèles de commerce unifiés. En adoptant cette approche, les magasins peuvent se dédoubler en tant que centres de distribution, et répondre ainsi précisément et plus rapidement à la demande des clients. Ce qui signifie qu’il n’est plus nécessaire de compter uniquement sur les entrepôts pour accomplir la tâche et offrir une meilleure expérience globale au client.
 

Le commerce de détail connaît un bouleversement complet, depuis les travées des entrepôts jusqu’aux étagères des boutiques et des magasins, et les détaillants s’efforcent de conduire rapidement ce changement pour mieux servir leurs clients. La technologie peut aider les détaillants à se réinventer, à survivre et à prospérer dans cet environnement mouvant, en leur permettant de mettre en œuvre une stratégie omnicanal gagnante, avec une meilleure visibilité sur leurs opérations, leurs stocks et leurs expéditions.

A l’horizon 2020, on estime que le nombre de dispositifs connectés dans le monde devrait atteindre les 20 à 30 milliards d’unités. Les solutions avec beacons, ces petits capteurs sans fil intelligents, vont poser les bases du magasin connecté de demain. Les détaillants ont tout intérêt à ne pas se laisser distancer dans un marché qui évolue rapidement.

 

Mark Thomson, directeur, Retail and Hospitality EMEA, Zebra Technologies


Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale