Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les six jeunes talents français (et digitaux) distingués par le MIT sont...

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La MIT Technology Review a distingué, ce jeudi 8 juin, dix jeunes innovateurs français à l'occasion de son événement annuel Innovators Under 35. Découvrez, en images, les six pépites numériques de ce cru 2017.

Les six jeunes talents français (et digitaux) distingués par le MIT sont...
Les six jeunes talents français (et digitaux) distingués par le MIT sont... © DR

Bénédicte De Raphélis Soissan – Clustree

 

 

 

Après cinq années passées dans le conseil, Bénédicte de Raphélis Soissan, diplômée de mathématiques appliquées à la gestion, crée Clustree en 2013. La jeune pousse utilise les technologies du big data et de l'intelligence artificielle pour favoriser la mobilité interne et les recrutements. En 2015, Clustree avait remporté le trophée de la start-up digitale de l'année, organisé dans le cadre des Trophées des industries numériques. Il y a quelques jours, la start-up a officialisé une levée de fonds de 7 millions d'euros.

 

 

Morgane Barthod – Meteo Swift

 

 

 

Morgane Barthod est la fondatrice et PDG de Meteo Swift. La start-up a développé un outil de prévisions de la production énergétique afin de fournir des informations et prendre des décisions pertinentes sur les nouveaux marchés de l’électricité.

 

 

Hugo Mercier – Rythm

 

 

 

Hugo Mercier est le cofondateur et CEO de la start-up Rythm. La jeune pousse, spécialisée dans les neuro-technologies, est à l'origine de Dreem : un bandeau connecté chargé de surveiller les ondes cérébrales et d'améliorer le sommeil profond par des stimulations sonores. La start-up a bouclé, en avril 2016, une levée de 10 millions d'euros. Parmi les investisseurs, on retrouve Xavier Niel et Laurent Alexandre.

 

 

Thibault Duchemin – Ava

 

 

 

Diplômé des Ponts et Chaussées et de Berkeley, Thibault Duchemin a développé l'application mobile Ava. Dédiée aux personnes sourdes et malentendantes, elle est capable d'écouter les conversations de plusieurs participants et de les retranscrire en temps réel sur le smartphone. Pour l'heure, la start-up est hébergée par Orange dans son laboratoire basé dans la Silicon Valley.

 

 

Johann Kalchman – Lifeaz

 

 

 

Johann Kalchman est le fondateur de Lifeaz. Sa start-up a mis au point un défibrillateur connecté destiné aux foyers des particuliers, (80% des accidents cardiaques interviendraient à la maison). L'objet est très sobre et ressemble davantage à une box Internet. En cas d'accident cardiaque, il suffit d'appuyer sur un bouton. Des instructions vocales indiquent alors comment placer les électrodes sur l'individu et ensuite le défibrillateur analyse, seul, s'il faut "choquer", ou non, la victime. Le modèle économique envisagé repose sur l'abonnement.

 

 

Nataliya Kosmyna – Braini

 

 

 

Nataliya Kosmyna s'est fait connaître en janvier 2016 lorsqu'elle est passée dans l'émission Futurmag de la chaîne Arte qui la montrait piloter des drones par la pensée. Venue d’Ukraine en 2010 pour étudier à l’Université de Grenoble, la jeune docteure en informatique a aussi développé une technologie capable de traduire les signaux des interfaces neuronales directes en messages, qui reflètent les intentions ou l'état mental des personnes handicapées en fonction de leur capacité motrice. 

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale