Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Les Spectacles ne sauveront pas Snap

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Ca ne va pas fort chez Snap. Ses résultats du deuxième trimestre 2017 sont encore moins bons qu'au précédent, esquissant une tendance inquiétante. La start-up souffre de la concurrence d'Instagram Stories et des autres services de Facebook et a bien du mal rebondir. Son arrivée avec Spectacles sur le terrain des lunettes connectées, qui avait fait grand bruit il y a un an, pourrait bien n'avoir été qu'un feu de paille.

Les Spectacles ne sauveront pas Snap
Les Spectacles ne sauveront pas Snap © Snap Inc

Snap Inc. a publié le 10 août ses résultats du second trimestre 2017 et... ils ne sont pas bons. Une situation préoccupante pour la start-up car cela commence à devenir une habitude. Sur les trois derniers mois, l'application Snapchat a gagné 7,3 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, ce qui porte son total à un peu plus de 173 millions. Cela place le taux de croissance de la base utilisateurs à 4,2%, soit une baisse par rapport au premier trimestre ou il était de 5%.

 

Le chiffre d'affaires totalise de son côté 181,6 millions de dollars, ce qui représente une hausse par rapport au trimestre précédent (où il n'était que de 149,6 millions). Malheureusement, Snap a quand même enregistré 443 millions de dollars de pertes, un déficit presque quatre fois plus élevé qu'au même trimestre en 2016, pour lequel il était de 116 millions.

 

L'élève Instagram a dépassé le maître Snap

Ces pertes s'expliquent en partie par une augmentation des dépenses de la start-up, notamment en matière de R&D et de marketing, afin d'essayer de revigorer sa croissance. Celle-ci a été fortement mise à mal par l'arrivée d'Instagram Stories, qui a réussi en un an à dépasser les 250 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. Une recette que Facebook a depuis décliné à ses autres produits comme WhatsApp et Messenger.

 

Snap a mis en avant lors de ses résultats que ses utilisateurs de moins de 25 ans passaient désormais plus de 40 minutes par jour sur l'application, ce qui fait mieux qu'Instagram, mais c'est une maigre consolation. Même chose pour le succès d'estime de Snap Map (fonctionnalité née du rachat de la start-up française Zenly) ou du "hot-dog dansant" en réalité augmentée qui a fait le tour du web ces dernières semaines (il a été visionné 1,5 milliard de fois dans Snapchat).

 

Les ventes des "Spectacles" restent anecdotiques

En l'absence d'un changement de stratégie ou d'une innovation majeure, il est difficile d'imaginer comment Snap pourrait renouer avec son succès de 2015. A noter que ses lunettes-caméras Spectacles ont rapporté environ 5,4 millions de dollars de chiffre d'affaires ce trimestre (classés dans "autres revenus"), soit une baisse importante par rapport au premier trimestre (8,3 millions de dollars) malgré le fait que la commercialisation ait été étendue à l'Europe. A 130 dollars l'unité, l'entreprise n'en aurait vendues qu'environ 40 000 ce trimestre. L'idée de faire de Snap une "camera company", comme l'avait annoncé son CEO Evan Spiegel, semble aujourd'hui bien risquée.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale