Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Mairies 4.0 : Lyon Métropole joue à Sim City en modélisant le quartier de Gerland

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Troisième gros plan du dossier "Mairies 4.0", consacré aux initiatives numériques des collectivités territoriales françaises : Lyon. Gérer une ville est chose complexe. Les décisions d'aménagement peuvent avoir de lourdes conséquences pour les transports ou la voirie, et réciproquement. Pour aider les acteurs privés et publics à mieux anticiper les transformations de la ville du futur, la start-up lyonnaise ForCity développe un outil de simulation. L'enjeu ? Mettre les big data au service de la planification urbaine.

Mairies 4.0 : Lyon Métropole joue à Sim City en modélisant le quartier de Gerland
Mairies 4.0 : Lyon Métropole joue à Sim City en modélisant le quartier de Gerland © Forcity

Et si les big data s'invitaient dans la planification urbaine, pour aider urbanistes, politiques et autres décideurs à mieux prévoir l'évolution de la ville ? C'est l'idée de ForCity, jeune pousse lyonnaise créée début 2014. "Nous développons des outils d'aide à la décision sur les territoires, à l'attention des acteurs publics et privés, explique Thomas Lagier, co-fondateur et directeur général de la société. A travers des scénarios définis avec le client, l'outil permet de simuler l'effet à long terme des décisions envisagées, à différents niveaux, comme la gestion des réseaux, des déchets, l'immobilier, les transports... C'est une sorte de SimCity pour la vraie ville", s'amuse-t-il. 

 

Mais comment modéliser au mieux la vraie ville ? "Nous nous appuyons sur la connaissance géographique du territoire, puis couplons différents modèles mathématiques, selon les besoins du client. Nous passons beaucoup de temps à définir avec ce dernier les scénarios à tester, et les critères significatifs", poursuit l'entrepreneur. Et les clients sont nombreux : Hong Kong, Dubaï, en passant par Lille et Paris (projet d'extension du métro Grand Paris Express), mais aussi Lyon, berceau de la start-up.

 

Et plus particulièrement le quartier de Lyon Gerland, un territoire en pleine transition post-industrielle et en cours de réaménagement urbain. Le projet de modélisation, financé par la Caisse des dépôts et consignations, est piloté par un consortium regroupant la métropole de Lyon, EDF, Véolia, la start-up Cosmo, et enfin ForCity. "Nous sommes une start-up, mais nous sommes mandataires du consortium", s'enthousiasme Thomas Lagier.

 

 

Modéliser le quartier de Gerland à Lyon

"Le projet bénéficie du label EcoCité / Ville de demain, souligne Christine Malé, urbaniste et chef du projet Modélisation urbaine de Gerland. Il a été initié comme un projet de R&D, mais à terme il devrait être utilisé en appui pour aider aux prises de décisions." Le déploiement opérationnel n'est cependant pas pour tout de suite : "Pour l'instant, nous avons identifié le besoin avec la métropole de Lyon et défini les indicateurs, modèles et scénarios à tester, explique Thomas Lagier. Nous avons livré une première version de la plate-forme de simulation, qui est actuellement testée par une équipe de 15 personnes de la métropole. La version définitive sera achevée courant 2016."

 

Au-delà des prouesses mathématiques des modèles de simulation, le défi est de "faire collaborer des métiers qui n'ont traditionnellement pas l'habitude de travailler ensemble, reprend Christine Malé. Ce projet permet d'ailleurs de mettre l'économie, l'énergie et l'aménagement autour d'une même table." De quoi combattre les organisations en silo, une entreprise parfois délicate : "En modélisant on simplifie inévitablement les choses, or chaque expert voudrait garder intacte la complexité de son domaine. C'est un exercice technique et intellectuel."

 

Anticiper les transformations urbaines à venir

Concrètement, quel type de décisions cet outil pourrait-il venir soutenir ? "Par exemple, les promoteurs immobiliers ont aujourd'hui plutôt tendance à construire des parkings souterrains, avance Christine Malé. Mais quel est leur impact sur les nappes phréatiques à long terme ? Est-ce la bonne décision d'aménagement compte tenu du territoire ? L'outil pourra nous aider à le déterminer. Sur le volet stratégique, les scénarios définis sont très contrastés pour refléter différentes orientations politiques possibles." 

 

Silvia Valenzuela, responsable du développement commercial de ForCity, cite un autre exemple : "L'extension d'une ligne de métro dans le cadre du projet Grand Paris Express, a des impacts forts sur la densité de population future des zones couvertes par le futur métro". Le logiciel permet alors d'estimer le redimensionnement qui s'imposera sur les réseaux de voiries compte tenu de l'augmentation démographique probable. "Au vu des investissements en jeu, mieux vaut tester ce genre de situation dans le monde virtuel que dans le monde réel", conclut Thomas Lagier.

 

Le regard de l'élu
  
000321953_illustration_large.jpgRomain Blachier, adjoint du 7e arrondissement délégué au numérique, conseiller de la Métropole de Lyon

"Le quartier de Gerland, situé dans le 7e arrondissement de Lyon, est un quartier multiple avec une histoire complexe. Autrefois quartier ouvrier, il a subi des mutations sans précédent depuis l'installation de firmes pharmaceutiques dans les années 1980, puis le prolongement de la ligne de métro il y a une quinzaine d'années. C'est un territoire de contrastes, où la pauvreté côtoie des entreprises qui génèrent beaucoup de capitaux. Selon l'heure de la journée, comme à Part Dieu ou Confluences, la fréquentation du quartier peut doubler ! Le projet de modélisation urbaine permettra de mieux anticiper les évolutions à réaliser sur les infrastructures de transport, ainsi qu'à optimiser l'évolution du parc foncier, résidentiel aussi bien que commercial. Dans un second temps, se posera aussi la question de la mise en place de smart grids, comme à Confluences, ce qui sera facilité par cet outil de simulation. Les enjeux sont considérables, et dépassent l'arrondissement pour concerner toute la métropole."

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

à la une

Description obligatoire

Facebook fait voler son drone pour connecter les populations isolées

Le drone solaire conçu par Facebook pour connecter les populations des zones de la planète qui n'ont pas encore accès à internet est sorti de son hangar.

Baptisé Aquila, il a tenu en l'air 96 minutes à 600 mètres d'altitude pour son premier vol ce 21 juillet.

À terme, l'entreprise de Mark Zuckerberg voudrait lancer des flottes de ces engins capables de communiquer entre eux, à 18 kilomètres d'altitude.

23/07/2016 - 12h00 |

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale