Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Michelin poursuit sa digitalisation en rachetant 40% du site Allopneus

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le géant du pneumatique Michelin a annoncé ce mardi 14 avril une prise de participation de 40% dans le captial du site Allopneus, leader français de la vente de pneus sur internet. Un investissement de 60 millions d'euros désormais soumis à la validation de l'Autorité de la concurrence.

Michelin poursuit sa digitalisation en rachetant 40% du site Allopneus
Michelin poursuit sa digitalisation en rachetant 40% du site Allopneus © Capture d'écran

Michelin accélère sa digitalisation. Le géant mondial du pneumatique a annoncé ce mardi 14 avril une prise de participation de 40% dans le site français Allopneus, leader de la vente de pneus sur internet dans l'Hexagone. Cette opération représente un investissement de 60 millions d'euros, précise Michelin dans son communiqué.

Fondée en 2002, la société Allopneus est basée à Aix-en-Provence et emploie environ 200 salariés. En forte croissance, le site a vendu 3 millions de pneumatiques en 2014, ce qui lui permet de revendiquer une part de marché de 7% en France. "Le groupe s’est imposé grâce à un modèle économique performant et à la fiabilité de ses services, comme le leader du e-commerce des pneus en France", indique Michelin.

Présence en ligne contre présence physique

L'objectif de cette opération : mettre en place un partenariat gagnant-gagnant. D'un côté Michelin renforce sa présence en ligne alors que, d'après le fabricant, 3 Français sur 4 se renseignent aujourd’hui sur internet avant un achat de pneumatiques et 13% d’entre eux concrétisent leur achat online. De l'autre, Allopneus va pouvoir élargir son offre en bénéficiant notamment des réseaux de distribution de la filiale de Michelin Euromaster.

"Cette alliance entre deux entreprises pragmatiques concrétise notre volonté de satisfaire les automobilistes à qui l’on proposera un parcours simplifié et financièrement intéressant de la prise de renseignements sur Internet jusqu’au montage des pneumatiques sur leurs véhicules par des professionnels", indique Jean-Dominique Sénard, président du groupe Michelin. La prise de participation est désormais soumise à la validation de l'Autorité de la concurrence.

Julien Bonnet

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale