Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Microsoft investirait 150 millions de dollars dans des brevets de réalité augmentée

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Les Microsoft glass devraient prochainement faire concurrence à leurs cousines créées par Google. Le groupe américain aurait mis la main, en novembre 2013, sur 81 brevets dans le secteur de la réalité augmentée, révèle Tech Crunch. Il aurait versé entre 100 et 150 millions de dollars pour mettre la main sur la propriété intellectuelle de ces projets, développés par Osterhout Design Group.

Microsoft investirait 150 millions de dollars dans des brevets de réalité augmentée
Microsoft investirait 150 millions de dollars dans des brevets de réalité augmentée © Flickr CC - Robert Scoble

Les groupes de la high tech aiguisent leurs armes dans les secteurs de la réalité virtuelle et augmentée : le 25 mars, Facebook annonce avoir déboursé 2 milliards de dollars pour racheter Oculus, la start-up qui a développé le casque de réalité virtuelle Oculus Rift.

Et Microsoft s’intéresse également de très près au secteur, révèle le site Tech Crunch deux jours plus tard. L’entreprise aurait racheté, en novembre 2013, un portefeuille de 81 brevets à Osterhout Design Group (ODG). Il aurait versé entre 100 et 150 millions d’euros à la société qui produit du matériel de réalité augmentée pour l’armée américaine essentiellement. Contrairement à Oculus, ODG restera indépendante. Ralph Osterhout, le fondateur de cette compagnie, a confirmé l’opération à Tech Crunch sans donner de détails précis sur son déroulement.

et un casque de réalité virtuelle ?

Microsoft pourrait, à partir de ces titres de propriété intellectuelle, développer ses propres Google Glass : l’un des brevets acquis par le groupe, présenté dans l’image ci-dessous, devrait lui permettre de créer des lunettes capables de transmettre de l’information à leur utilisateur, via un système optique complexe.

La firme pourrait aussi développer un casque de réalité virtuelle, qui viendrait compléter le système Kinect de sa console Xbox, capable de réagir aux gestes de son utilisateur. Aéronautique, automobile, médias… Ce nouveau type d’écrans portables pourrait être utilisé à grande échelle dans des champs économiques divers, autres que celui du jeu vidéo.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale