Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Mieux qu'un OL/PSG, le match des salaires dans la tech par Urbanlinker

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Urbanlinker est un cabinet de recrutement spécialisé dans les métiers du numérique qui intervient en Ile-de-France et en Rhône-Alpes.  De ses missions réalisées, il tire pour la deuxième année un baromètre des salaires dans ses deux régions et dément quelques idées reçues. 

Mieux qu'un OL/PSG, le match des salaires dans la tech par Urbanlinker
Pour ne pas prendre part au match, nous avons choisi une photo de Bordeaux, la plus belle ville de France. © wikimedia organisation

Front JF, Ruby, Python, pas sûr que vous soyez familier avec ces termes… à moins que vous ne soyez vous-même un de ces pros du développement et du net et que ces langages n’ont plus de secret pour vous.

 

La société UrbanlInker spécialiste du recrutement de tels profis vient de publier deux études sur les salaries pratiqués dans ces métiers en Ile-de-France et en Rhône-Alpes, soit les deux marchés régionaux sur lesquels elle est présente. A lire les commentaires, on découvre un marché au sens économique le plus strict du terme : les rémunérations proposées suivent la demande des entreprises pour les différentes technologies de programmation. Donc si le PHP reste in, en revanche, le .Net recule, provoquant une chute des rémunérations offertes.

 

A tous les coups, on ne gagne pas

L’étude montre aussi une réalité plus contrastée que les habituels discours convenus sur le thème “apprend à coder et tu seras un homme riche mon fils” (ou ma fille, même si les métiers numériques sont plus occupés par des hommes que des femmes). Par exemple, en Ile-de-France, on note un recul sur les rémunérations proposées aux profils juniors (0 à 2 ans d’expérience), allant de - 6,25 % pour le développeur Front JS à -1 % pour le développeur full-stack JS.

 

De façon générale, on observe une tendance à la baisse des rémunérations proposées pour les profils les moins expérimentés, pour plusieurs technologies dans la région Ile-de- France.

 

Hausse plus fortes, mais valeur absolue inférieure

A l’inverse, en Rhône Alpes, les rémunérations continuent de progresser dans leur ensemble pour toutes les fonctions étudiées. Attention toutefois à ne pas tirer de conclusions hâtives : si progression, il y a, les valeurs absolues sont inférieures. De nombreux professionnels du monde numérique se plaignent régulièrement du coût des loyers parisiens et de l’effet que cela a sur les rémunérations demandées.

 

Ainsi, en Rhône Alpes, un développeur Ruby junior accède à une rémunération comprise entre 27 et 35 000 euros. Son homologue francilien gagne entre 35 et 44 000 euros. Quand le senior lyonnais gagne entre 42 et 47 000 euros, le parisien encaisse entre 51 et 60 000 euros.

 

De même un développeur mobile confirmé a une rémunération comprise entre 35 et 40 000 euros dans la région Rhône-Alpes, contre un écart de 42 à 53 dans la région Ile-de-France.


 

Pour lire l’intégralité de l’étude réalisée par Urbanlinker en Ile-de-France, cliquez ICI

Pour lire l’intégralité de l’étude réalisée par Urbanlinker pour Rhône-Alpes, cliquez ICI

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale