Usine Digitale

Oledcomm diffuse en Li-Fi

Par -

Oledcomm diffuse en Li-Fi

La jeune entreprise a profité de Roland-Garros pour présenter ses nouvelles technologies.

À Roland-Garros, une Peugeot en démonstration était équipée d’écrans retransmettant les vidéos des finales via le compte Twitter de France Télévisions, grâce au Li-Fi, une communication sans fil qui passe par les éclairages à LED du véhicule. "Le réseau peut être commuté constamment avec le Wi-Fi sur les appareils intelligents afin de libérer la bande passante", explique Suat Topsu, professeur de l’université Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines. Avec son associé, Cédric Mayer, professeur dans la même université, et Guang Hangyu, ingénieur de recherche, il a créé Oledcomm en février 2012. Leur ambition : développer le transfert de cette technologie brevetée. Mais ces chercheurs travaillaient déjà depuis 2008 avec Valeo pour faire communiquer les véhicules entre eux par la Li-Fi grâce aux phares à LED. Et depuis 2010, ils collaboraient avec la SNCF sur de nouveaux services dans les gares.

L’opportunité

Le marché du Li-Fi pourrait s’élever à 6,1 milliards de dollars en 2018, selon une étude publiée par MarketsandMarkets.

 

géolocalisation à l'intérieur des bâtiments

Aujourd’hui, Oledcomm met au point, avec Thales, des applications pour localiser les personnes ou les équipements (tels les chariots équipés de puces Li-Fi dans un entrepôt). Le premier marché visé est la géolocalisation à l’intérieur des bâtiments, notamment la reconnaissance des personnes, dans le cadre du Programme d’assistance aux personnes à mobilité réduite 2015. La Li-Fi s’applique aussi dans tous les secteurs où l’on ne peut pas déployer le Wi-Fi : écoles, hôpitaux… "Nous commercialisons depuis 2013 une gamme d’éclairages LED, compatibles Li-Fi, qui couvrent 80% des usages domestiques et professionnels. Nous sommes des intégrateurs de solutions. Nous ne fabriquons ni les LED ni les composants électroniques", précise Suat Topsu. L’entreprise de sept personnes (14 à la fin de l’année 2012) a réalisé 450 000 euros de chiffres d’affaires. "Nous avons déjà une liste de distributeurs. Un tour de table est en cours", annonce le PDG. Et pour ne pas perdre l’avance sur cette technologie, l’entreprise finance quatre thèses.

L’innovation

Le réseau d’éclairage à LED devient un réseau de communication sans fil sensible qui se connecte à internet. Les données numériques binaires correspondent à deux états de lumière, allumée ou éteinte. Avec une fréquence de 1 000 millions d’informations par seconde, le Li-Fi permettrait de concurrencer la fibre optique.

 

Thérèse Bouveret

Partagez l’info :

Publicité

Réagissez à cet article

Error pseudo!

Error Email!

Error Captcha!

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus