Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Pollutions, climat, énergie... : 11 pépites françaises de la modélisation de l'environnement

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Air, terre, mer, pollutions, climat, énergies renouvelables… Ces pépites françaises sont à la pointe de la simulation de l’environnement.

Pollutions, climat, énergie... : 11 pépites françaises de la modélisation de l'environnement
Pollutions, climat, énergie... : 11 pépites françaises de la modélisation de l'environnement

Les changements climatiques et le déploiement des ­énergies nouvelles ont créé un appel d’air dans le monde de la simulation. Des entrepreneurs et ingénieurs de l’offshore et même du nucléaire se sont ­emparés de la modélisation de l’environnement. Certaines des start-up et des PME qu’ils ont lancées ont réussi à s’imposer sur ce nouveau marché. Portrait de onze de ces pépites, plébiscitées par les experts du secteur.

 

Aria Technologies analyse la dispersion des polluants

Spécialité Simulations atmosphériques

Date de création 1990

Localisation Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Rio de Janeiro (Brésil), Milan (Italie)

Effectif 45 personnes

C.A. (2014) 4 millions d’euros

Créé en 1990, Aria Technologies réalise des études et édite une suite de logiciels de simulation numérique dédiés à la dispersion des polluants atmosphériques, à l’étude du climat, mais aussi aux énergies renouvelables. Ses outils sont destinés aux industriels, aux villes comme Rome, Rio de Janeiro, Pékin, et aux chercheurs. Quelque 65 % des prestations d’études réalisées par Aria Technologies le sont désormais à l’export. La PME voit aujourd’hui son activité liée au changement climatique croître rapidement. Il s’agit de calculer la fréquence des ­tempêtes, l’impact de la hausse des températures sur la pollution d’une ville ou encore la consommation énergétique de ses habitants, à un horizon de cinquante ans.

Principaux clients Total, CEA, Renault, Suez

 

Numtech anticipe les pollutions atmosphériques

Spécialité Modélisation et simulation des événements atmosphériques

Date de création Avril 2000

Localisation Aubière (Puy-de-Dôme)

Effectif 20 personnes

C.A. (2014) 1,3 million d’euros

Implanté dans le parc techno­logique d’Aubière, près de Clermont-Ferrand, Numtech est un spécialiste de la prévision météorologique et de la simulation de la dispersion atmosphérique des polluants. Ce sont ses systèmes opérationnels qui, 24?heures sur 24 et 7 jours sur 7, alimentent les sites des associations de surveillance de l’air comme Airparif ou Air Paca. La PME a ouvert une première filiale au Maroc voici un an. Pierre Beal, le fondateur, étudie aussi la fourniture de données de prédiction de la pollution à très fine échelle. Baptisé NOA, le service en cours de préparation pourrait délivrer une prévision de pollution à deux?heures sur une ville, avec une précision de quelques mètres. Idéal pour planifier son jogging.

Principaux clients EDF, Suez Environnement, Total, Areva, Cofiroute, Airparif

 

Meteodyn calcule les énergies renouvelables

Spécialité Simulation des EnR

Date de création 2003

Localisation Nantes (Loire-Atlantique)

Effectif 50 personnes

C.A. (2015) 3,2 millions d’euros

Créé par Didier Delaunay, un chercheur du CSTB, ­Meteodyn s’est positionné sur le marché de la simulation numérique du vent et de la climatologie avec ses propres solveurs. L’entreprise édite et commercialise une gamme de logiciels de calcul et effectue des études pour des exploitants de fermes d’éoliennes en Europe, mais aussi en Chine et en Inde. L’entreprise compte déjà une quinzaine de salariés à l’étranger. Elle réalise également des calculs pour la construction afin de simuler la ventilation des bâtiments et d’aider les architectes à bâtir des constructions passives. Autre diversification menée par ce spécialiste des énergies renouvelables, le solaire, avec plusieurs études d’implantation de fermes solaires, notamment pour la Chine.

Principaux clients EDF, Iberdrola, Enel, General Electric, Joyful Melody Wind Energy Company (Chine)

 

Geomod anticipe l’impact des précipitations

Spécialité Hydrologie et pollution d’ondes

Date de création Octobre 1995

Localisation Lyon (Rhône), Brest (Finistère)

Effectif 12 personnes

C.A. (2014) 1,4 million d’euros

Évaluer l’impact des précipitations sur le réseau d’assainissement d’une ville, c’est la vocation de l’activité hydrologique de Geomod. Suez, Veolia, Lyonnaise des Eaux ou encore le Service public de l’assainissement francilien (Siaap) exploitent les codes de calcul commercialisés par Geomod. Mais ce n’est pas la seule corde à l’arc de ­Philippe ­Bischoff, qui a aussi positionné Geomod sur des calculs plus « terrestres », comme les cartes de bruit pour agglomérations de plus de 250 000 habitants et les cartes de propagation des ondes électromagnétiques. ­Geomod collabore avec le CSTB sur le développement de la suite logicielle Mithra.

Principaux clients Suez, Veolia, Lyonnaise des Eaux, Siaap, Bouygues Travaux Publics

 

Innosea optimise les énergies marines

Spécialité Simulation des EMR

Date de création 2012

Localisation Nantes (Loire-Atlantique)

Effectif 21 personnes

C.A. (2014) 732 000 euros

Spin-off de l’École centrale de Nantes, Innosea est un bureau d’ingénierie spécialisé dans les énergies marines renouvelables (EMR). Son domaine d’activité couvre l’ensemble des aspects de l’exploitation des EMR. Ainsi, Innosea a réalisé les calculs des fondations des parcs éoliens ­offshore de Courseulles-sur-Mer (Calvados) et de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) pour EDF. Ses ingénieurs travaillent sur la prochaine génération d’éoliennes flottantes, mais aussi dans le domaine de l’hydrolien et des dispositifs houlomoteurs qui convertissent l’énergie des vagues en électricité.

Principaux clients EDF, EnBW

 

Datapole prévoit les volumes de déchets

Spécialité Éditeur de logiciels de gestion prévisionnelle des ressources

Date de création Mai 2010

Localisation Paris - La Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)

Effectif 11 personnes

C.A. (2015) 410 000 euros

S’il est possible de modéliser les vents dans une vallée et les courants marins, pourquoi ne pas le faire aussi pour les comportements humains ? C’est le credo de Datapole, une start-up fondée par Frédéric Gagnaire en 2010. L’idée initiale était de fournir aux collectivités un outil dédié à la prédiction des volumes de déchets produits par leurs administrés afin d’optimiser les moyens affectés à leur collecte. Les modèles prédictifs de Datapole s’appuient sur les données de collecte, mais aussi sur les prévisions météo et sur des données concernant les ventes réalisées dans les commerces. Cette première offre, baptisée PrediWaste, a été déclinée pour la consommation électrique, avec l’offre PrediWatt, et le sera prochainement pour la gestion des bâtiments.

Principaux clients Engie, Communauté d’agglomération Plaine Commune, Siom de la vallée de Chevreuse

 

Nextflow Software dessine flux et vagues

Spécialité Éditeur de logiciels de simulation de mécanique des fluides

Date de création Juin 2015

Localisation Nantes (Loire-Atlantique)

Effectif 10 personnes

Spin-off d’HydrOcean, le ­spécialiste de l’hydrodynamique racheté par Bureau Veritas en septembre?2015, Nextflow Software reprend l’activité d’édition de logiciels. Une dizaine de personnes ont rejoint cette start-up, ­parmi lesquelles le fondateur ­d’HydrOcean, Erwan Jacquin. Son volant d’activité actuel doit lui garantir un chiffre d’affaires de 1 à 2?millions d’euros. Nextflow va continuer à travailler en codéveloppement avec l’École centrale de Nantes sur ses modèles de simulation. La start-up maîtrise notamment la simulation des effets de la houle, un savoir-faire précieux pour la conception de carènes, de plates-formes offshore, mais aussi pour la construction de champs d’éoliennes en mer.

Principaux clients Renault, Michelin, Airbus Helicopters

 

OptiFluides modélise les dispersions de fluides

Spécialité Simulation des écoulements liquides, gazeux ou multiphasiques

Date de création Juin 2011

Localisation Villeurbanne (Rhône)

Effectif 5 personnes

C.A. (2015) 400 000 euros

Installé sur le campus scientifique de la Doua, à Villeurbanne (Rhône), OptiFluides a développé un savoir-faire en modélisation et simulation des procédés. Nicolas ­Boisson, le fondateur de la start-up, a choisi de s’appuyer pour cela sur les codes de simulation de l’éditeur Fluent. En simulant les écoulements dans les installations industrielles, les calculs d’OptiFluides permettent aux entreprises du secteur pétrochimique d’optimiser leurs procédés. L’entreprise modélise également la dispersion atmosphérique de polluants dans le cadre d’études de risque des sites industriels.

Principaux clients Total, EDF, Bluestar Silicones, Solvay

 

Open Ocean décrit les mers sur le Web

Spécialité Solutions d’analyse météo-océanique en ligne

Date de création 2011

Localisation Paris et Brest (Finistère)

Effectif 11 personnes

C.A. (2014) 96 500 euros

En 2011, Jérôme Cuny et ­Renaud ­Laborbe ont créé Open Ocean pour porter leurs connaissances en simulation du comportement des océans sur le web. Alors que les codes de simulation sont très complexes et génèrent des volumes de données considérables, Open Ocean veut donner accès aux résultats des calculs via une simple interface web. La plate-forme Metocean Analytics est le fruit de trois années de travail. Elle se destine aux industriels ayant des projets dans les domaines de l’hydrolien, de l’éolien offshore et dans le secteur pétrolier offshore. Parmi les clients d’Open Ocean, figurent notamment Engie et Sabella. La start-up a levé 1,6?million d’euros en 2015 et compte porter son effectif de 11 personnes à 16 d’ici à la fin de l’année.

Principaux clients Engie, Sabella

 

AmpliSIM simule la qualité de l’air "as a service"

Spécialité Simulation de la qualité de l’air

Date de création Mars 2015

Localisation Paris

Effectif 2 personnes

Créé à Paris en 2015 par ­Sylvie ­Perdriel, anciennement chez Aria Technologies, et ­Olivier ­Oldrini, le fondateur du cabinet de conseil ­Mokili, AmpliSIM propose aux bureaux d’études un service de simulation de la qualité de l’air. Disponible dans le cloud, ce service a pour vocation d’évaluer l’impact des émissions de polluants d’installations industrielles ou celui de la circulation routière sur un quartier. Les fondateurs d’AmpliSIM s’appuient sur les codes de simulation open source recommandés par l’agence américaine de l’environnement (US environmental protection agency) ainsi que sur les logiciels libres Code_Saturne d’EDF R & D et OpenFoam. AmpliSIM est en cours de discussion avec Qarnot Computing et avec Bull pour augmenter sa puissance de calcul.

Principaux partenaires Bull, EDF

 

EDF Store & Forecast couple météo et énergie renouvelable

Spécialité Éditeur d’un logiciel de gestion de l’énergie

Date de création Mars 2014

Localisation Incubateur Agoranov (Paris)

Effectif 10 personnes

CA (2014) 474 000 euros

Spin-off d’EDF, EDF SF est une start-up lancée par trois chercheurs d’EDF R & D animés par la volonté de créer une entreprise afin de commercialiser le fruit de leurs travaux. Leur logiciel, Pegase, est un EMS (Energy mana­gement system). À partir de données de consommation et météorologiques, il pilote au plus juste la charge et la décharge des batteries couplées à un champ d’éoliennes ou de panneaux photovoltaïques. Une solution adaptée aux territoires îliens, où les batteries permettent de compenser l’intermittence de la ressource en énergie. Après un projet pilote mené à La Réunion, la centrale photo­voltaïque guyanaise Toucan d’EDF Énergies nouvelles a été la première installation à bénéficier des calculs de Pegase.

Principaux clients EDF Énergies nouvelles, Électricité de Mayotte, Enercal

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale