Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Polytechnique développe la formation continue aux objets connectés

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L’Ecole Polytechnique débute en juin un programme de formation continue aux objets connectés. Accessible sur dossier, il s’adresse à toute personne avec une base technique suffisante désirant concevoir de tels systèmes.

Polytechnique développe la formation continue aux objets connectés
Polytechnique développe la formation continue aux objets connectés

En s’appuyant sur sa chaire Internet of Everything conduite avec Cisco, l’Ecole Polytechnique lance un certificat de formation continue à l’Internet des objets. Il s’agit de donner à tous ceux, développeur chez un industriel ou créateur de startup, qui ont un bagage technique suffisant, les compétences de concevoir ce type de systèmes. La première session est prévue en juin.

 

La formation se déroule en huit séances de deux jours, les vendredis et samedis. "Chaque bloc de deux jours correspond à une thématique, précise Thomas Clausen, enseignant-chercheur à l’École polytechnique et responsable de la chaire Internet of Everything, en charge du programme. Les trois premiers proposent des bases théoriques, avec une introduction aux systèmes de communication, aux contraintes de l’IoT en matière de sécurité et de sureté… Les cinq derniers blocs sont beaucoup plus pratiques et axés sur l’expérimentation."

 

Les OS et protocoles spécifiques

Les trois premiers blocs forment ainsi d’abord aux OS libres embarqués spécifiques aux objets connectés comme Riot OS, Contiki ou TinyOS. Inria au sein duquel un ancien chercheur de Polytechnique et l’Institut d’informatique de Berlin contribuent au premier. Ils complètent bien sûr avec les protocoles et techniques de télécommunications (Zigbee, LoRa, Sigfox…). "Une fois que les étudiants savent développer un objet sous RiotOS, nous travaillons avec eux sur la façon de décomposer un programme et de gérer les contraintes de l’interconnectivité", précise Thomas Clausen.

 

Un couplage avec le programme Data sciences starter

Une fois la théorie ingérée, les derniers blocs forment les élèves par la pratique au développement d’algorithmes, à la cybersécurité, ou à la sureté. Certains objets doivent être intégrés au corps humain, par exemple, et nécessite donc que l’on prenne en compte cette dernière question.

 

Enfin, Polytechnique termine la formation par une initiation aux techniques de stockage et d’analyse des données produites par les objets. Pour ceux qui souhaitent approfondir ce domaine en particulier, l’Ecole couple la formation avec son programme Data science starter dont la 3e session démarre en mai.

 

Au-delà de la formation continue, Polytechnique vient également d’annoncer un nouveau master en deux ans sur le même thème et dirigé également par Thomas Clausen.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale