Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Pourquoi Airbus Group investit dans Local Motors et s'associe à Uber

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Cas d'école Airbus Group est conscient du besoin impérieux qu'ont les grands industriels à toujours rester à la pointe de l'innovation. Pour ce faire, le groupe européen vient d'inaugurer un fonds de capital risque et un centre d'innovation au cœur de la Silicon Valley. Il annonce un premier investissement  dans Local Motors et un premier partenariat avec Uber.

Pourquoi Airbus Group investit dans Local Motors et s'associe à Uber
Pourquoi Airbus Group investit dans Local Motors et s'associe à Uber © Airbus

Airbus Ventures, le fonds de capital risque du champion européen de l'aérospatial, a annoncé le 15 janvier son premier investissement. Son choix s'est tourné pour l'occasion vers Local Motors, un spécialiste de l'open innovation et de la micro-fabrication appliquée à l'industrie (notamment l'automobile). Local Motors est basé à Phoenix (Arizona), mais dispose d'un réseau global de micro-usines et de laboratoires. L'investissement d'Airbus Ventures se destine au développement de ses installations allemandes et se concentrera sur l'aéronautique.

 

Airbus Group avait annoncé la création de ce fonds de 150 millions d'euros en mai 2015, accompagné de l'ouverture d'un centre d'innovation à San Jose (Californie), au cœur de la Silicon Valley. Cette mise en place est désormais terminée. Tim Dombrowski a été nommé CEO d'Airbus Ventures, tandis que Paul Eremenko est devenu CEO du centre d'innovation, baptisé A³.

 

Se disrupter soi-même

A³ a été conçu pour optimiser sa rapidité d'exécution et sa gestion du risque, deux points sur lesquels l'innovation s'est faite rare jusqu'ici dans l'aéronautique. Il cherchera à dénicher de nouvelles opportunités technologiques, industrielles et économiques pour Airbus Group. Tom Enders, le CEO du groupe, a déclaré dans un communiqué que "bien qu'elles soient situées dans la Silicon Valley, ces deux organisations doivent opérer à l'échelle globale et leur objectif n'est rien de moins que de nous disrupter nous-même."

 

L'un des premiers projets d'A³ est une collaboration avec Uber sur un service de transport à la demande par hélicoptère. Il s'appuiera sur les modèles H125 et H130 du groupe, et cherchera à démontrer la faisabilité de ce business model visant un plus large public pour les opérateurs d'hélicoptères historiques.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale