Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Pourquoi la Nintendo Switch ne fera pas de réalité virtuelle

| mis à jour le 06 février 2017 à 14H00
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Le président de Nintendo a récemment déclaré que l'entreprise étudie la possibilité d'ajouter une fonction "réalité virtuelle" à sa console Switch. Seule condition : il doit s'assurer pour cela que l'expérience sera confortable pour les joueurs même s'ils jouent des heures. Une déclaration un brin trompeuse, car étant donné les caractéristiques techniques de la Switch, elle ne peut tout simplement pas permettre une expérience VR de qualité.

Pourquoi la Nintendo Switch ne fera pas de réalité virtuelle
Pourquoi la Nintendo Switch ne fera pas de réalité virtuelle © Nintendo

Sony s'est lancé de plein fouet sur le marché de la réalité virtuelle avec le PlayStation VR. Microsoft s'y prépare lentement mais sûrement pour la fin 2017 avec son projet Scorpio et ses travaux sur Windows Holographic. Mais qu'en est-il de Nintendo, le troisième grand fabricant de consoles du marché ? Il étudie la possibilité d'ajouter cette fonctionnalité à sa console Switch (sortie prévue le 3 mars 2017), d'après son président, Tatsumi Kimishima.

 

Lors d'un entretien accordé au Nikkei le 2 février, Tatsumi Kimishima a déclaré que l'élément déterminant pour Nintendo est de s'assurer que les joueurs puissent s'adonner à ce type d'expérience confortablement pendant plusieurs heures. "Si nous arrivons à résoudre [ces problèmes], nous utiliserons la réalité virtuelle sous une forme ou une autre." De prime abord, on peut penser que le dirigeant fait référence aux problèmes de mal de mer ou de maux de tête qui peuvent survenir si une application n'est pas conçue correctement avec la génération actuelle de casques de réalité virtuelle.

 

Mais reste un problème de taille : l'écran de la console. Il s'agit d'un écran LCD mesurant 6,2 pouces et doté d'une résolution de 1280 x 720 pixels. Ces caractéristiques le rendent malheureusement inapte à la réalité virtuelle. La résolution est trop basse (1920 x 1080 pixels est généralement considéré comme le minimum acceptable) et l'utilisation de la technologie LCD signifie que sa latence est trop élevée (les casques de réalité virtuelle utilisent tous des écrans OLED). Or l'avantage d'une console modulaire comme la Switch aurait été d'utiliser directement cet écran dans un casque peu coûteux, comme le décrit un brevet déposé par Nintendo. En l'état actuel des choses, la Nintendo Switch n'offrira donc jamais une expérience confortable en réalité virtuelle, et en conséquence Nintendo ne la proposera pas à ses utilisateurs.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

6 commentaires

C0r3G4m3r

06/02/2017 14h02 - C0r3G4m3r

Article pour le moins navrant... La possibilité de proposer ou non aux joueurs de la VR est liée essentiellement à la puissance de la machine et de sa capacité à streamer sur un appareil de visualisation (casque) un flux vidéo dans une résolution correcte et avec un taux de rafraîchissement suffisamment élevé pour que l'expérience reste fluide. Pour quoi parle t-on ici de l'écran de la switch ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Julien Bergounhoux

06/02/2017 14h28 - Julien Bergounhoux

La raison pour laquelle l'écran est déterminant est parce que la Switch est une console modulaire, et qu'utiliser son propre écran dans une coque (comme pour le Samsung Gear VR) représenterait un énorme avantage en matière de coût et de design. C'est d'ailleurs pour cette raison que Nintendo, dans les brevets qu'il a déposé pour la Switch, a justement prévu un usage de ce type : la Switch se glissant dans un casque "vide" et utilisant son propre écran pour la visualisation en réalité virtuelle. L'alternative dont vous parlez, celle d'un périphérique "complet" qui incluerait écran et capteurs, n'est pas réaliste d'un point de vue commercial. Pour rappel, le PlayStation VR coûte 400 euros. Une hypothèse plus réaliste est celle d'une version 2 de la Switch d'ici quelques années qui incluerait un écran OLED et bénéficierait de ce type de fonctionnalités. Mais ce n'est pas d'actualité pour le moment.

Signaler un abus

Nico

06/02/2017 07h15 - Nico

Spéculation. La réalité virtuelle, c'est pas vraiment une nouveauté. La définition de l'écran n'a rien à voir la dedans, c'est avant tout une question de synchronisation entre ce que ressent le joueur et ce qu'il voit... L'écran du casque n'est qu'un outil de visualisation...

Répondre au commentaire | Signaler un abus

nonolerobot

06/02/2017 01h45 - nonolerobot

il faudrait plutot voir ce que la switch à sous le capo et pas que l'écran, big N pourrait nous sortir un adapteur avec ecran à part, cette dernière etant déjà capable de passer d'un ecran à un autre "nous utiliserons la réalité virtuelle sous une forme ou une autre." En terme de puissance sous le capo suffit de voir la VR sur PC (via steam) et ... il faut des bêtes de compétition donc là avec le switch on est loin du compte à moins qu'ils nous optimisent la chose un jour. La 3D sur 3DS fonctionne à merveille et vue la "puissance" de cette portable. Seul l'avenir nous le dira, déjà ils doivent la vendre leur switch, passé l'effet de "hype" on vera les résultats (catalogue de sortie quasi nul, multi payant, jeu qui se feront attendre ...)

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Baton

06/02/2017 10h49 - Baton

La VR est possible sans une grosse configuration. Tout ça dépend en fait des jeux. Certes pour un open world aux graphisme badass, la switch ne sera pas suffisante. Mais si c'est un univers nintendo, c'est tout à fait accessible. Sinon pour rappel, seul le multi-online est payant. Comme chez sony et xbox. Nintendo a juste proposé un prix inférieur aux concurrents. Pour les jeux qui se font attendre, c'est idem lors de la sortie de Sony et Xbox. Pour toutes les consoles en faite. Pour les vendre on propose un line-up à la sortie faible mais on promet des jeux bien plus intéressant par la suite.

Signaler un abus

Julien Bergounhoux

06/02/2017 14h18 - Julien Bergounhoux

En effet l'utilisation d'un casque "complet", intégrant écran et capteurs, est théoriquement possible. Il est cependant difficile d'y voir une solution commercialement viable. Son coût serait disproportionné face à celui de la console. De plus, le brevet sur la Switch déposé par Nintendo fait spécifiquement référence à un casque de type "Gear VR", c'est à dire une coque "vide" dans laquelle se glisserait la console. C'est la solution la plus logique pour une console modulaire comme la Switch, autant d'un point de vue commercial que de celui du design industriel. Question puissance, le Tegra X1 pourrait proposer des expériences similaires à celles du Gear VR, même à une fréquence bridée. Des jeux VR niveau PC sont évidemment hors de portée, tout comme ceux tournant sur le PlayStation VR. Bref, tout ça pour dire que l'idée d'un périphérique intégrant l'écran semble totalement irréaliste. En revanche on peut imaginer qu'une Switch V2 équipée d'un écran OLED en Full HD (1920x1080) puisse disposer d'une fonctionnalité de ce type... Mais c'est hors sujet dans l'immédiat.

Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale