Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Pourquoi Qualcomm va payer sans broncher une amende de 7,5 millions de dollars pour corruption en Chine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Qualcomm écope d’une amende de 7,5 millions de dollars pour corruption en Chine. Le géant américain des puces pour mobiles accepte de payer sans broncher.

Pourquoi Qualcomm va payer sans broncher une amende de 7,5 millions de dollars pour corruption en Chine
Siège de Qualcomm © kelemenop - Flickr - C.C
Une nouvelle sanction de la Chine contre Qualcomm. La SEC, commission des marchés financiers de l’Empire du Milieu, lui inflige une amende de 7,5 millions de dollars, équivalente à 0,01% de sa valorisation boursière, pour corruption. Le géant américain des puces pour mobiles accepte sans broncher de payer.
 
 
Pratiques visant à influencer les décideurs télécoms chinois
Dans les conclusions de ses investigations, la SEC reproche à Qualcomm des pratiques illégales de corruption visant à influencer les décisions des dirigeants chinois dans le domaine des télécoms en sa faveur. Ces pratiques vont de l’embauche préférentielle d’enfants de dirigeants chinois à l’attribution de cadeaux, voyages et autres avantages gratuits. Des faits que Qualcomm se refuse de confirmer ou de démentir.
 
 
Volonté de coopération avec Pékin
Le groupe américain a déjà subi en février 2015 une amende de 975 millions de dollars en Chine pour abus de position dominante dans l’attribution de licence de ses brevets dans les technologies cellulaires 3G et 4G. Une sanction qu’il a acceptée. Car pour Qualcomm, la Chine revêt une importance stratégique. Selon TrendForce, 45% des Smartphones écoulés en 2015 sont chinois et près d’un Smartphone  sur deux le sera en 2016. Pour le groupe américain, pas question donc de se fâcher avec Pékin en se lançant dans une bataille juridique à l’issue incertaine.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale