Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Primaires américaines : 5 start-up qui veulent changer la démocratie

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après le Super Tuesday du 1er mars, la campagne des primaires pour les élections présidentielles américaines continue. Les électeurs ont encore quelques mois pour faire leur choix. Des start-up, qui veulent améliorer le processus démocratique sur le long-terme, peuvent encore les aider.  Voici 5 de ces jeunes pousses américaines qui pourraient changer la donne.

Primaires américaines : 5 start-up qui veulent changer la démocratie
Primaires américaines : 5 start-up qui veulent changer la démocratie © Erik (HASH) Hersman - flickr

Brigade

Une nouvelle application appelée Brigade est le " Tinder de la politique », selon un de ses principaux investisseurs. Brigade est soutenue notamment par Sean Parker et de nombreuses stars de la tech. L'application permet à des organisations et des candidats de jauger les avis des utilisateurs sur certains thèmes - ce qui pourrait les aider à mobiliser plus de votants. Elle piste les sujets tendances, et présente l'utilisateur avec trois options : d'accord, en désaccord et incertain. Après avoir exprimé son opinion sur un sujet, l'utilisateur peut voir la répartition des avis en pourcentages. Chacun peut aussi créer sa propre "opinion" sur une question, dans un message limité à 110 caractères, et sonder son entourage pour lancer des débats. Par ailleurs, Brigade Media, dont Sean Parker est le président, avait racheté la start-up Causes en 2014, propriétaire de Votizen, deux applications de démocratie participative. 

 

DemocracyOS

DemocracyOS a un slogan très audacieux : "Nous réinventons la démocratie pour le 21e siècle." Une plate-forme open-source, DemocracyOS vise à rendre l'information gouvernementale accessible à tous les citoyens du monde, hébergeant les dossiers du gouvernement afin de donner aux gens un endroit pour apprendre et discuter des sujets politiques. Créée en Argentine, DemocracyOS est une ONG qui est passée par le prestigieux incubateur de la Silicon Valley Y Combinator.

 

BallotReady 

Pour résoudre le problème de la faible participation des électeurs, IDEO se concentre sur la boîte de scrutin. BallotReady estime que le manque d'informations fiables sur les candidats - en particulier pour les élections locales - fait partie du problème. BallotReady est une ressource d'informations en ligne. Il suffit d'entrer son code postal pour accéder à des informations instantanées sur chaque candidat inscrit sur le bulletin dans sa région. Il s'agit par exemple d'articles de presse ou de dossiers de vote, selon le magazine Quartz. BallotReady a récemment annoncé un partenariat avec Microsoft pour inclure ses données dans les recherches sur les élections sur Bing.

 

 

Follow My Vote
Basée en Virginie aux Etats-Unisla start-up vise à améliorer la précision des systèmes de vote à travers le monde. Elle développe une plate-forme de vote open-source en ligne qui permettrait aux électeurs de contrôler de manière indépendante la boîte de scrutin.
Elle utilise la technologie blockchain pour empêcher le trucage du bulletin électronique.

i

 

Agora

Agora utilise la technologie de conférences téléphoniques pour créer une mairie virtuelle où il est possible de discuter par vidéo avec un candidat ou un élu. L'algorithme d'Agora exécute une rigoureuse vérification en utilisant les données publiques afin de vérifier l'identité des utilisateurs - de sorte que vous ne pouvez pas truquer votre identité ou être anonyme dans la mairie. La start-up a été créée dans le i-lab de l'université d'Harvard aux Etats-Unis. L''application est disponible gratuitement.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale