Actualité web & High tech sur Usine Digitale

PSA peaufine sa voiture intelligente

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Programmer la chaudière dans la maison, trouver une place de parking ou encore prendre la voix de son acteur fétiche, voici quelques fonctions de la voiture intelligente du constructeur français.

PSA peaufine sa voiture intelligente
PSA peaufine sa voiture intelligente © PSA

Au coin du corps de ferme niché au cœur de l’Eure-et-Loire, le visiteur s’attend presque à voir surgir une charrette de foin tirée par deux chevaux de trait. C’est au contraire le futur de l’automobile qui arpente les 812 hectares de la Ferté-Vidame.

C’est dans ce centre d’essais ultra-confidentiel que PSA a présenté jeudi 26 juin, lors de son comité d’innovation annuel, quelques-uns de ses prototypes de véhicules connectés. "Je lui préfère le terme de véhicule étendu", précise Aldric Loyer, l’un des nombreux chefs de projet et ingénieurs qui travaillent sur ces voitures intelligentes. Etendu, le terme convient bien à des véhicules qui feront demain bien plus que rouler d’un point A à un point B.

Aide à la conduite

"La voiture est alors comme un sonotone géant !", décrit Jean-Marc Finot, directeur de la recherche et de l’ingénierie avancée. Cette nouvelle fonction vise en effet à rendre plus intelligible le véhicule, et en particulier les consignes vocales délivrées par l’interface télématique et le GPS. Un test lancé sur la tablette tactile, à partir d’une application mobile, permettra tout d’abord de mesurer l’audition du conducteur, puis d’adapter les fréquences sonores si besoin.

Pour être plus à l’aise, le conducteur pourra aussi personnaliser la voix de l’Interface vocale, soit en téléchargeant une voix via son application, soit en enregistrant par exemple la voix d’un proche. "Les voitures sont de plus en plus complexes, il faut donc simplifier les usages, écarter certains désagréments par exemple la fatigue d’écoute", souligne Thierry Le Hay, responsable de l’innovation dans le domaine des aides à la conduite, de la connectivité et des interfaces homme-machine chez PSA Peugeot Citroën.

Commercialisation dès 2016

La voiture de demain se doit aussi de prévenir les désirs du conducteur. C’est le rayon d’action de Qeo. Cette architecture logicielle développée par Technicolor est explorée par PSA pour assurer la continuité entre le smartphone, le véhicule et la maison, via une connexion entre terminaux et applications. "Le conducteur peut ainsi rentrer son trajet dans le véhicule. La voiture sait alors que cette destination est celle des vacances, elle envoie alors par Qeo une consigne à la chaudière connectée de la maison, qui se coupe", détaille Olivier Sancier, ingénieur chez PSA.

La voiture peut aussi envoyer un message pour prévenir de son arrivée et de celle de ses passagers une fois l’adresse sélectionnée dans le GPS. Et avec Qeo, pas besoin de réseau cellulaire. Si la 3G n’est pas disponible, le smartphone (qui sert aussi de clé du véhicule) communique par Bluetooth ou WiFi.

Si elle communique avec l’extérieur, la voiture de demain se concentre aussi sur son conducteur, en lui trouvant une place de parking. Le conducteur n’a qu’à lancer une application sur son smartphone, la voiture se met alors en alerte et signale au conducteur une place disponible proche de son lieu de destination. C’est via le GPS et la détection des mouvements d’autres véhicules que la voiture repère les places disponibles.

Les premières innovations arriveront en série sur le marché en 2016.

Pauline Ducamp

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale