Actualité web & High tech sur Usine Digitale

PSA veut valoriser le Big Data de ses voitures connectées

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le constructeur automobile PSA s’associe à IBM pour exploiter les données massives fournies par ses voitures connectées. Les premières applications visent l’amélioration de la conception et de la qualité des véhicules. Mais l’objectif est de développer ensuite des services personnalisés aux clients.

PSA veut valoriser le Big Data de ses voitures connectées
PSA veut valoriser le Big Data de ses voitures connectées © D.R - Peugeot

PSA Peugeot Citroën fait un grand pas dans le Big Data. Un an après le lancement de son projet dans le domaine, le constructeur automobile français franchit une nouvelle étape en s’associant à IBM, l’un des acteurs majeurs dans les solutions d’analyse de données massives. Objectif : accélérer le développement de services personnalisés aux clients. "Nous voulons être capables demain de capter des données de nos voitures connectées pour offrir des services innovants et ciblés au conducteur ", affirme Brigitte Courtehoux, directrice de la business unit voitures et services connectés chez PSA Peugeot Citrën.

Le groupe dispose aujourd’hui d’un parc de 1,5 million de voitures connectées. Chacune présente un potentiel de quelques milliers de données issues d’une centaine de capteurs embarqués. "Mais seulement 100 à 200 d’entre elles sont exploitables, remarque Brigitte Courtehoux. L’accumulation de ces informations dans le temps conduit à un gisement de data énorme. Plus tard, nous envisageons d’étendre la collecte à d’autres sources comme le Web ou les mobiles. "

Optimiser la conception

Les premières applications visent l’amélioration de la conception et de la qualité des véhicules. Les activités métiers concernées (développement, production, qualité…) sont parties prenantes du projet. "Grâce à l’analyse des données collectées, détaille Brigitte Courteheux, nous aurons une connaissance précise des défauts des véhicules et du comportement des conducteurs. Nous saurons quelles fonctions le client utilise le plus, celles qu’il n’utilise jamais ou par exemple combien de fois il ouvre le toit panoramique de sa voiture par an. Ceci nous permettra d’optimiser la conception des véhicules et d’ajuster les prix. "

Le projet mobilise une cinquantaine de personnes chez PSA Peugeot Citroën, au centre de développement à Poissy, en provenance du service informatique et activités métiers. Un effectif qui pourrait monter à 100 personnes en fonction des besoins. Une expérimentation est prévue avant la fin de l’année. L’étape d’après est de développer des services innovants pour les clients. "Pas simple car il faut avoir une idée de ce qu’on veut faire, note Brigitte Courtehoux. Ce qui est fondamental dans le Big Data, c’est de savoir ce qu’on veut chercher. " Et les outils Big Data d’IBM ne font pas tout. "Le vrai savoir-faire réside dans l’intelligence humaine, la capacité de nos data scientists à modéliser l’application et à identifier l’information à extraire du gros volume de données", note Brigitte Courtehoux.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale