Usine Digitale

Quel avenir le secteur informatique réserve-t-il aux femmes ?

Quel avenir le secteur informatique réserve-t-il aux femmes ? © DR

A l’heure où la Commission européenne estime que 900 000 emplois seront vacants en Europe d’ici à 2015 dans le domaine des technologies de l’information et des communications (TIC), il y a une véritable prise de conscience sur le rôle à jouer pour les femmes dans ce secteur d’activité.

2012 aura été une excellente année pour les femmes dans le secteur informatique à de nombreux égards. Ainsi, des femmes d’affaires de haut-niveau ont été nommées à la tête de géants du secteur, à l’instar de Marissa Mayer, deuxième femme à avoir été promue au rang de PDG de Yahoo!

Des championnes déjà reconnues ont continué à se démarquer, notamment Caterina Fake, fondatrice de Flickr, et Emma Mulqueeny, PDG de Rewired State qui jouent à la perfection leur rôle de modèle, en s’engageant activement l’emploi des femmes dans le secteur informatique.

les entreprises doivent s’engager de manière proactive pour soutenir l'ascension des femmes

En dehors du monde de la technologie, les femmes ont réalisé des performances extraordinaires lors des Jeux Olympiques de 2012, les athlètes américaines ont même remporté plus de médailles d’or que leurs homologues masculins. Enfin, plusieurs femmes ont accédé au titre de premier ministre de leur pays, parmi lesquelles Portia Simpson Miller en Jamaïque. Pour autant, il reste encore un long chemin à parcourir en 2013 pour augmenter le nombre de femmes dans le secteur IT.

L’été dernier, Marissa Mayer déclarait au Huffington Post : "La chose la plus importante à faire pour accroître le nombre de femmes dans le secteur informatique est de mettre en avant une multitude de modèles différents", des exemples de carrières et des postes à même d’inspirer les femmes. Pour ce faire, les entreprises doivent s’engager de manière plus proactive dans la création de nouvelles opportunités et apporter davantage de soutien aux femmes afin de les encourager à travailler dans le secteur informatique et à y faire carrière.

Ces entreprises doivent ainsi, en premier lieu, faire tout leur possible pour que les postulantes soient attirées par le secteur informatique, tout en s’assurant que leurs employés des deux sexes aient bien conscience que les femmes sont tout à fait capables d’assumer les mêmes niveaux de responsabilité que leurs collègues masculins.

La proposition récemment présentée par la Commission européenne, visant à accroître les effectifs féminins au sein des conseils d’administration des sociétés de l’UE cotées en bourse, augmente encore la pression qui pèse déjà sur les entreprises en matière d’emploi des femmes. Les entreprises du FTSE 100 adopteraient à l’heure actuelle des politiques favorables à la vie de famille permettant aux femmes de mieux concilier vie professionnelle et vie privée et d’être en mesure d’accéder à des postes de niveau supérieur.

L'évolution de carrière doit être favorisée en interne par l’employeur

Une fois recrutées, il est essentiel que les femmes soient soutenues tout au long de leur carrière. Certains projets de grande envergure, tels que la création par Karren Brady de la société Mentore, une société de mentorat dont l’objectif est d’accompagner les femmes souhaitant occuper des postes de direction au sein des grandes entreprises, montrent la voie à suivre. Cependant, il est également indispensable que l’évolution de carrière soit favorisée en interne par l’employeur.

Dans les grandes entreprises, notamment, il est recommandé de développer un sentiment d’appartenance à une communauté. Permettre aux femmes de tous niveaux d’échanger des idées, des conseils et des bonnes pratiques donnera à chacune le sentiment d’être impliquée et l’opportunité d’apprendre des autres. En outre, les entreprises devraient envisager de mettre en œuvre des programmes de mentorat internes et d’offrir à leurs salariées la possibilité de participer aux évènements du réseau. L’organisation de journées ou de demi-journées réunissant clients, partenaires et employés pour aborder les différentes problématiques rencontrées par les femmes sur leur lieu de travail peut aussi s’avérer extrêmement bénéfique.

2012 aura réellement été une année excellente ; mais pour que le nombre de femmes travaillant dans le secteur informatique et occupant des postes à forte responsabilité continue de croître, les entreprises doivent s’engager de façon proactive et favoriser une évolution dans ce sens. Avec une bonne formation, un soutien approprié et des opportunités adaptées, les femmes seront bientôt en mesure d’imposer leur présence et, à terme, d’égaler voire de dépasser les effectifs masculins.

Sripriya Kalyanasundaram,
Vice-présidente de Cognizant, Services techniques et Assurance qualité

Partagez l’info :

Publicité

Réagissez à cet article

Error pseudo!

Error Email!

Error Captcha!

Les plus lus de la rubrique «Numérique»

Les autres actualités de la rubrique «Numérique»

Focus