Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Semiconducteurs : des problèmes d'approvisionnement à prévoir suite au séisme à Taïwan

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L’impact du séisme, qui a frappé le Sud de Taïwan, sur le fondeur de semiconducteurs TSMC s‘avère plus important que prévu. Innolux, le premier fabricant d’écrans LCD de l’ile, est aussi durement touché.

Semiconducteurs : des problèmes d'approvisionnement à prévoir suite au séisme à Taïwan
TSMC perdra plus de 1% de la production au premier trimestre 2016 © TSMC
Selon Digitimes, l’impact du tremblement de terre d’une magnitude de 6,4 sur l’échelle de Richter, qui a secoué le sud de Taïwan le 7 février 2016, s’avère plus important que prévu. Le fondeur de semiconducteurs TSMC a du arrêter ses deux usines Fab 6 et Fab 14B sur le complexe industriel Southern Taiwan Science Park à Tainan. S’il a remis tous les équipements en état de fonctionnement, il ne pourra pas limiter la baisse de la production au premier trimestre 2016 à 1% comme il l’espérait au lendemain du séisme. L’impact, qui n’a pas encore été évalué avec précision, sera plus conséquent.
 
 
TSMC, la moitié des puces fabriquées en sous-traitance dans le monde
Beaucoup de fournisseurs de semiconducteurs, et donc toute la chaine industrielle faisant appel à l’électronique, risque de connaître des problèmes d’approvisionnement au premier trimestre. TSMC assure la moitié des services de fabrication de puces électroniques en sous-traitance dans le monde. Il fabrique des circuits pour presque tous les fournisseurs de semiconducteurs.
 
UMC, deuxième fondeur de semiconducteurs de l’le, est aussi touché. Son usine Fab12A, située dans le complexe de Tainan, a repris la fabrication. Mais on ignore l’impact réel sur la production.
 
 
2 usines affectées chez Innolux
Innolux, premier fabricant taïwanais d’écrans LCD et troisième mondial derrière les coréens LG et Samsung, semble aussi durement affectée. Deux de ses quatre usines au Southern Taiwan Science Park sont touchées. Pour faire face aux perturbations créées, il a du transférer la production vers d’autres usines situées dans le nord de l’île.
 
Les industriels touchés sont encore au stade de l’évaluation des dégâts provoqués par le tremblement de terre. Il faut attendre la fin du mois pour avoir une idée précise de l’impact sur la chaine logistique mondiale.
 
 
 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale