Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Semiconducteurs : un nouveau PDG chez AMS pour franchir 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2019

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le fabricant autrichien de semiconducteurs AMS désigne Alexander Everke comme nouveau PDG. Il a pour mission de franchir le cap de 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2019, contre 623 millions en 2015.

Semiconducteurs : un nouveau PDG chez AMS pour franchir 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2019
Alexander Everke prend les rênes d'AMS
Le fabricant autrichien de semiconducteurs Austria Mikro Systeme (AMS) s’offre un nouveau PDG allemand en la personne d’Alexander Everke. Il remplace l’américain Kirk Laney en poste depuis mai 2013.
 
Croissance exceptionnelle
Alexander Everke dispose de plus de 24 ans d’expérience dans l’industrie des semiconducteurs passée chez Siemens, Infineon et NXP. Il a rejoint le comité de direction d’AMS en octobre 2015 pour succéder à Kirk Laney.
 
AMS, qui compte près de 2000 personnes dans le monde, jouie d’une croissance exceptionnelle. En 2015, la société affiche un bond de 34% de son chiffre d’affaires à 623,1 millions d’euros et de 52% de son bénéfice net à 149 millions d’euros. Un résultat qu’elle doit au succès de ses capteurs de luminosité et d’ambiance embarqués sur les mobiles.
 
Stratégie de recentrage sur les capteurs
Kirk Laney, qui vient des capteurs optoélectroniques de Texas Instruments, a recentré AMS sur les capteurs et les circuits intégrés analogiques, avec des acquisitions ciblées dans ces domaines. Une stratégie qui se révèle payante. Sous sa direction, la société a presque doublé de taille, avec un chiffre d’affaires passant de 378 millions d’euros en 2013 à 623 millions en 2015.
 
La mission d’Alexander Everke est de conforter ce développement avec l'objectif de franchir le cap de 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2019. Il devra aussi réussir le projet d’ouverture en 2018 de la deuxième usine de l’entreprise, non pas en Autriche, mais au New Jersey, aux Etats-Unis. L’usine à Graz, en Autriche, tourne aujourd’hui à pleine capacité. Pour suivre son développement, AMS a besoin d’un deuxième site de production. Elle a choisi de l’implanter outre-Atlantique.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale