Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Sigfox, LoRa... La bataille des réseaux cellulaires pour objets connectés ne fait que commencer

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Parti le premier sur les réseaux cellulaires bas débit pour les objets connectés, le français Sigfox se croyait à l’abri. Mais le marché de l’internet des objets est bien trop juteux pour que les grands des télécoms et de l’électronique lui laisse le champ libre. Ils ont lancé un consortium, Alliance LoRa, qui prend de l’ampleur, obligeant chacun à prendre position. Mais rien n’est joué.

Sigfox, LoRa... La bataille des réseaux cellulaires pour objets connectés ne fait que commencer
Sigfox, LoRa... La bataille des réseaux cellulaires pour objets connectés ne fait que commencer © CC jeferrb

Avec Sigfox, la France tenait à la fois une pépite et une longueur d’avance technologique sur les réseaux cellulaires dédiés aux objets connectés, bas débit et longue distance, mieux adapté et moins cher qu’internet ou les réseaux mobiles. L’arrivée d’Anne Lauvergeon à sa tête et la levée de fonds de 100 millions d’euros en février 2015, semblaient confirmer le potentiel de la start-up.

 

L’entrée à son capital de Engie (GDF-suez), Air liquide et Eutelsat et surtout de trois opérateurs télécoms (Telefónica, SK Telecom et NTT Docomo Ventures), validait d’un coup l’intérêt technologique. Les récentes annonces de Samsung entrant lui aussi au capital de Sigfox et intégrant la technologie dans ses équipements, ou d’Engie de déployer son propre réseau Sigfox en Belgique, enfonçaient le clou.

 

Sigfox déstabilisé par l’arrivée de LoRa

 

Mais les nouvelles infrastructures dédiées à l’internet des objets sont des actifs bien trop stratégiques pour en laisser le monopole à un seul acteur. Au CES 2015, à Las Vegas, Cisco, IBM, Semtech et Microchip, mais aussi les français Actility, Eolane, Kerlink et Sagemcom, annonçaient la création de l’Alliance LoRa, un consortium visant à developper une offre concurrente de Sigfox, open source, et basé sur une technologie d’origine française.

 

Les prises de position défensives et offensives s’enchaînent

 

Depuis, les prises de position défensives et offensives s’enchaînent. Lorque Bouygues Telecom a annoncé qu'il allait déployer un réseau LoRa en France, Ludovic le Moan, fondateur de Sigfox, a vivement réagi : "je suis persuadé que Bouygues va échouer dans l’internet des objets."

 

Pourtant, d’autres semblent croire à cette technologie, notamment Orange, KPN et Swisscom, qui viennent d’investir au capital de la start-up française Actility, fournisseur de solutions de réseau et services pour l’internet des objets (via la technologie LoRa), au cours d’une levée de fonds de 25 millions de dollars. Et le français Sagemcom vient  d’annoncer qu’il misait sur LoRa pour se diversifier dans l’internet des objets.

 

ET un nouvel entrant

 

Et d’autres acteurs émergent, comme cette start-up angevine, Qowisio, qui vient de boucler sa deuxième levée de fonds de 10 millions d’euros auprès d’investisseurs français du Grand Ouest. Elle annonce qu'elle déploiera d’ici la fin de l’année un réseau concurrent à ceux de Sigfox et de l’alliance LoRa...

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

5 commentaires

Megahighlevelgeek

25/09/2015 11h51 - Megahighlevelgeek

"Parole d'un technicien GEEK ultra high level." Alors là, c'est indiscutable. L'avenir est écrit. Lol.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

C@ndide

22/06/2015 12h28 - [email protected]

Nouvel exemple du "vide stratégique" français: Au lieu de conforter un champion national d'envergure internationale, les pouvoirs publics laissent le capital de Sigfox être grignoté par des investisseurs étrangers par manque de financement d'origine française. Que dire de la politique d'aide "tout azimut" qui ouvre à une concurrence qui à l'échelon international est anecdotique mais qui génère une guerre des prix sur le territoire national. Du grand n'importe quoi une fois de plus: L'exemple de Gemplus n'a servi à rien ou peut être qu'il est déjà trop tard.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

GeekTechNetwork

04/09/2015 10h49 - GeekTechNetwork

LORA est bien meilleur. La pénétration va être violente. SIGFOX n'a que surfé sur la nouveauté et sur Anne qui a apporté "son réseau d'amis". LORA est bien meilleur et va enfoncer le clou. Parole d'un technicien GEEK ultra high level.

Signaler un abus

GeekTechNetwork

04/09/2015 11h02 - GeekTechNetwork

Pour être plus précis, même si je pense que LORA va pénétrer et est bien meilleur mais c'est mon avis personnel , les deux ont tout de même cette lacune qui m'horripile : la bidirectionnalité qui ne fonctionne pas très bien voire par du tout. SIGFOX , s'il veut garder sa longueur d'avance, doit investir et prendre le large rapidement en offrant ce que LORA n'offre pas encore pour avoir cet avantage technologique.

Signaler un abus

Méléna

25/09/2015 12h05 - Méléna

Coucou ! Avant de dire que la bidirectionnalité ne marche pas, faudrait peut-être la tester, non ? J'ai pas eu l'occase de mettre la main sur des produits LoRa pour l'instant, mais chez SIGFOX, je communique dans les deux sens sans problème...

Signaler un abus

Publicité

à la une

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale