Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Smart Data : Le viseur pour ne pas rater le consommateur

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

A chaque fois qu'il se connecte, un individu produit un amat considérable de données sur son identité, ses passions, mais aussi sa géolocalisation, et avec l'émergence des objets connectés leur nombre ne cesse d'augmenter. Pour Julie Krueger, directrice retail chez Google, ces données ouvrent des opportunités pour gagner en compétitivité et mieux cibler le consommateur. La preuve en chiffre.

Smart Data : Le viseur pour ne pas rater le consommateur
Smart Data : Le viseur pour ne pas rater le consommateur © dr
 

Quelques data utiles pour le retailer :

36 millions d’utilisateurs de smartphone en France.
12h passées en ligne quotidiennement.
160 connexions par jour.
500 fois plus de données générées entre 2014 et 2015 à travers le monde.
50% des achats en magasin influencées par internet.
20% des ventes en ligne effectuées depuis un mobile lors du dernier Black Friday.
33% des ventes sur Amazon résultent de suggestions d’articles ciblées.
(source : Google)

 

En attendant le bus, à la pause café, dans la salle d’attente, les utilisateurs de smartphone se connectent en moyenne 160 fois par jour, pour des micro-navigations d'une minute en moyenne. Chaque connexion génère une multitude d’informations sur le client : quel est sa géolocalisation, qu’elle page il regarde, à quelle heure il se connecte… Un terreau fertile pour les marchands. "Les données ne sont pas intelligentes par défaut, c’est leur utilisation qui doit l’être", a martelé Julie Krueger, directrice retail chez Google, lors de la plénière "La smart data, clé du succès des retailers de demain", qui se tenait jeudi 24 mars à Monaco, dans le cadre du salon Ecommerce On-to-one. Le smart data est en effet un véritable outil pour mieux cibler les clients.

 

Anticiper les besoins du consommateur

Exemple avec Red Roof In : cette chaine hôtelière américaine a trusté des places dans les résultats Google et augmenté ainsi le nombre bookings en basant ses offres sur la technologie de vols tracking. En temps réel, elle surveille les retards et annulations de vol pour identifier les voyageurs coincés à l’aéroport. Cette campagne a permis à l’hôtelier de toucher 400 000 voyageurs sur une durée de un an.  "Il faut saisir chaque moment où le consommateur génèrent des informations pour lui adresser des offres ciblées et anticiper ses besoins", a insisté Julie Krueger. Les données sont là, la balle est dans le camp des retailers.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

à la une

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale