Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Sony décline la technologie blockchain dans l’univers de l’éducation

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le groupe japonais d’électronique Sony propose d’utiliser la technologie de blocs de chaine comme un moyen ouvert et sécurisé de partage de compétences et de dossiers scolaires dans le monde de l’éducation. Il prévoit de l'appliquer en 2017 à son concours de mathématiques.

Sony décline la technologie blockchain dans l’univers de l’éducation
Sony décline la technologie blockchain dans l’univers de l’éducation © Blockchain
La technologie de blocs de chaine (blockchain) a été développée comme plateforme d’échange de pair à pair de crypto-monnaies comme le Bitcoin. Mais son potentiel d’application dépasse le monde de la finance. Sony veut la décliner dans l’univers de l’éducation. Le géant japonais d’électronique en fait une plateforme ouverte et sécurisée de partage de compétences et de dossiers scolaires.
 
Changement des méthodes d'évaluation et de suivi solaires
Si cette technologie suscite un intérêt grandissant au-delà du monde de la finance,  c‘est qu‘elle offre un moyen simple et bon marché aux participants d‘un réseau de partager et d’échanger des informations sans que les données puissent être endommagées ou falsifiées le long de la chaine de leur transfert.
 
C’est cette propriété que Sony exploite pour réaliser la transmission cryptée de données comme les dossiers scolaires, les compétences acquises ou les progrès réalisés dans le parcours d’éducation. La technologie de blockchain a le potentiel de créer un système d'infrastructure d’éducation entièrement nouveau avec des possibilités inédites d’évaluation et de suivi scolaires. Par exemple, après un examen de son niveau de compétence académique, une personne peut demander de partager les résultats du test avec d’autres organismes de façon à bénéficier de méthodes différentes d'évaluation.
 
Croisement de méthodes de test et évaluation
Alors que les modèles d'éducation évoluent, ceci constituerait une innovation technologique diversifiant les façons dont les tests sont conçus et les individus évalués. Avec cette diversification et les changements qu'elle entraîne, les différents organismes d'évaluation peuvent utiliser les résultats des tests de différentes façons, chacun selon ses propres méthodes d'évaluation.
 
Sony s’attend à l'émergence de nouveaux services éducatifs tirant parti de sa technologie blockchain ouverte et sécurisée d’échange de données académiques. Le groupe japonais entrevoit un potentiel d’application de sa technologie plus large, des soins médicaux aux services environnementaux à l'énergie.
 
Sony prévoit d’appliquer sa technologie en 2017 à son Mondial Math Challenge, une compétition mondiale de mathématiques qui a attiré plus de 150 000 participants dans plus de 80 pays à travers le monde. Le protocole de test calcule les scores des candidats sur la base non seulement des réponses correctes et incorrectes, mais aussi en prenant en compte la performance globale, y compris le temps de réponse aux questions.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Thomas Foutrein

24/02/2016 10h06 - Thomas Foutrein

Bonjour , attention a votre traduction du mot Blockchain, Bloc de chaine ne veut rien dire, on parle bien ici de "Chaine de bloc". La blockchain est un ensemble de bloc "chainés" entre eux Chaque bloc contient le "hash" de l'ensemble des blocs précédents. bonne continuation

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale