Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Sony filialise ses semiconducteurs pour gagner en agilité et compétitivité

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Après la télévision puis les matériels audio-vidéo, c’est au tour des semiconducteurs de Sony d’être détachés dans une filiale. Le groupe japonais d’électronique se voit comme une galaxie de sociétés autonomes. La priorité va à la compétitivité.

Sony filialise ses semiconducteurs pour gagner en agilité et compétitivité
Sony s'éclate en sociétés autonomes © Jami3.org - Flickr - C.C

Encore un pas vers l’éclatement de Sony. Après la télévision en juillet 2014 puis les matériels audio et vidéo en octobre 2015, c’est au tour de ses semiconducteurs d’être détachés du groupe. A partir du 1er avril 2016, cette activité opèrera en tant que filiale séparée. Et le groupe japonais d’électronique envisage la scission de la dernière activité encore gérée au niveau central : les produits et solutions d’imagerie comme les caméras et les appareils photo.

 

Activité portée par le boom des capteurs d'image

Les semiconducteurs constituent pourtant la seule activité électronique de Sony qui se porte bien. Tirés par le boom des capteurs d’image, dont le groupe japonais est le leader mondial, ils devraient lui apporter un chiffre d’affaires de 660 milliards de yens (l’équivalent de 5,8 milliards de dollars) sur l’exercice fiscal à clôturer le 31 mars 2016, en progression de 7,5% par rapport à l’exercice précédent. Sony fait des capteurs d’images, qui représentent 74% de ses revenus dans les semiconducteurs, une grande priorité. En témoigne son investissement de 205 milliards de yens dans ce domaine sur l’exercice en cours, plus de quatre fois celui consenti un an auparavant.

 

A son arrivée à la tête du groupe de Tokyo, en avril 2012, Kazuo Hirai a fait des synergies entre les différentes activités le pivot de sa stratégie de rebond avec pour mot d’ordre "One Sony", un seul et même Sony. Mais devant la persistance des difficultés, le PDG a été contraint de faire un virage à 180 degrés en se lançant dans la scission des activités une par une. Avec deux nouvelles priorités : l’agilité et la productivité.

 

Sony, bientôt une galaxie de sociétés autonomes

Dans cette nouvelle organisation, Kazuo Hirai s’est inspiré du statut des activités du groupe dans les jeux vidéo, le cinéma, la musique et les mobiles. Avec la scission bientôt des produits et solutions d’imagerie, Sony deviendra une galaxie de sociétés autonomes, entièrement responsables devant le groupe de leurs moyens et de leurs résultats. Il ne restera au niveau central que la définition de la stratégie, le développement de la marque, l’incubation de nouvelles activités et la R&D.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale