Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Spécialiste de la digitalisation des magasins, le montpelliérain Octipas lève 2 millions d’euros

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds L’éditeur de solutions pour le retail Octipas annonce avoir levé 2 millions d’euros auprès d’un pool d’investisseurs français et internationaux. Fondé en 2010, la start-up revendique le déploiement de ses solutions dans 600 magasins en France et veut "accélérer".

Spécialiste de la digitalisation des magasins, le montpelliérain Octipas lève 2 millions d’euros
Spécialiste de la digitalisation des magasins, le montpelliérain Octipas lève 2 millions d’euros © Octipas

Pour réaliser la levée de fonds de 2 millions d’euros annoncée le 8 décembre, l’éditeur montpelliérain Octipas a convaincu un pool d'investisseurs comprenant les deux fonds américains Zenobi et The Bulb, un fonds scandinave, le capital-risqueur régional Soridec, ainsi que des investisseurs privés comme François Legros, ancien président de la société Genesys Conferencing à Montpellier. "Les deux fonds américains et Soridec apportent à eux trois environ 70 % du tour de table", précise à L’Usine Digitale le CEO et fondateur d’Octipas, Nicolas Passalacqua. François Legros, qui était entré au capital d’Octipas "de manière très minoritaire" lors du premier tour de 350 000 euros fin 2012, est aussi impliqué dans les fonds Zenobi et The Bulb.

 

DES SMARTPHONES EN MAGASINS

Octipas se déclare "leader sur le marché français" de la digitalisation des points de vente : il commercialise en mode SaaS des applications, fonctionnant sur tablettes ou smartphones, pour rendre plus efficaces les vendeurs des magasins en les connectant au système d’information de l’enseigne. "Aujourd’hui, les clients sont souvent mieux renseignés que les vendeurs, commente Nicolas Passalacqua. Encore trop peu d’enseignes de retail ont un système d’information global. Nous nous positionnons sur une logique ‘omnicanal’ et je suis persuadé que tous les magasins de détail auront à l’avenir une solution de ce type."

 

À partir d’une tablette ou d’un smarphone (selon le niveau de mobilité souhaité et le trafic en magasin), le vendeur peut se connecter au système d’information global de l’enseigne, ce qui lui permet de renseigner en quelques secondes un client sur les articles en stock, passer un ordre d'achat sur un article qui ne serait pas en magasin, enrichir la base clients...  Octipas travaille déjà "avec dix enseignes", dont Celio, Eram, The Kooples, Okaidi, Madura, etc. "On démarre avec des POC, des proof of concepts, sur 10 à 30 appareils. Quand le POC est validé, on passe à l’extension à l’ensemble du réseau", explique Nicolas Passalacqua.

 

ACCÉLÉRATION enclenchée

"Aujourd’hui, on atteint l’équilibre (Octipas ne communique pas son chiffre d’affaires, Ndlr) et on a un produit qui fonctionne, il est temps d’accélérer", affirme Nicolas Passalacqua. L’effectif, d’une douzaine de personnes, pourrait monter à 20 d’ici huit à dix mois. "Nous recherchons trois profils : des ingénieurs sur Montpellier, des commerciaux à Paris où nous avons un bureau depuis mars 2016, et des ‘customer success’ qui accompagnent le déploiement des solutions auprès des vendeurs, chez nos clients".

 

La start-up compte aussi déployer les solutions à l’international pour accompagner les grandes enseignes dans leurs déploiements géographiques. Octipas, déjà présent en Italie, vise en priorité les grands marchés européens : Angleterre, Allemagne, éventuellement l’Espagne...

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale