Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Starling Bank, la fintech anglaise qui lève 70 millions de livres pour changer la banque mobile

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vu ailleurs Starling Bank, une banque mobile anglaise, qui attend l'agrément des autorités financières pour se lancer au Royaume-Uni vient de lever 70 millions de livres, souligne le Financial Times. Les investisseurs croient dans le potentiel de croissance de ce nouvel acteur bancaire, précédé sur la voie de la banque mobile en Angleterre par Atom Bank et Tandem.

Starling Bank, la fintech anglaise qui lève 70 millions de livres pour changer la banque mobile
Starling Bank, la fintech anglaise qui lève 70 millions de livres pour changer la banque mobile © capture d'écran site Starling Bank
Starling veut être une banque différente... 100% mobile ! La société vient de lever 70 millions de livres (soit un peu plus de 93,5 millions d'euros) pour se lancer sur le marché britannique une fois qu'elle aura obtenu l'agrément des autorités financières du pays, comme le révèle le Financial Times dans un article daté du 11 janvier. 
 
Oliver Stocken, ancien directeur non exécutif de la banque Standard Chartered, a été nommé président de Starling Bank. L'entreprise a aussi convaincu plusieurs poids lourds de l'industrie bancaire de se joindre à son conseil d'administration, souligne le Financial Times. Victoria Raffé, qui a passé deux décennies à la Financial Conduct Authority (un organe de régulation des marchés financiers britannique), y siègera notamment. 
 
un bond en avant pour les futurs clients
La nouvelle banque mobile fondée en janvier 2014 par Anne Boden, ex-chef d'exploitation de la Allied Irish Bank, attire les investisseurs : elle a de fortes perspectives de croissance et ne porte pas le fardeau d'un système informatique ancien et lourd, comme les quatre gros acteurs historiques du marché britanique, Lloyds, Barclays, HSBC et Royal Bank of Scotland.
 
Starling Bank a levé ses 70 millions de livre auprès d'Harald McPike, fondateur de QuantRes, un gestionnaire de fonds basé au Bahamas. "Ses futurs clients feront un bond en avant dans leur vie financière, comme ils l'ont fait dans le streaming vidéo, c'était une opportunité que je ne pouvais pas manquer", affirme-t-il au Financial Times. 
 
Mais Starling Bank n'est pas seule à vouloir mettre la main sur les clients mobile friendly : Atom Bank (banque 100% mobile) et Tandem (banque digitale et mobile) ont reçu en 2015 un agrément des autorités financières anglaises pour ouvrir au Royaume-Uni. Que le meilleur gagne ! 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale