Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Streaming, navigation, actualité... après le hardware, Apple entend dominer par ses services

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Lors de sa conférence pour développeurs (WWDC) ce lundi 8 juin 2015, Apple a confirmé la rumeur de lancement d'un service de streaming musical, Apple Music, afin de reprendre la main sur  un marché en plein essor. Petite révolution pour un service de la marque à la pomme : il sera accessible sur Android à l'automne. Apple a également dévoilé une nouvelle version de Siri et annoncé le lancement de nombreuses autres applications comme Transit (déplacements multimodaux) et News (actualité), confirmant sa volonté de prendre une place de plus en plus importante dans le quotidien des utilisateurs.

Streaming, navigation, actualité... après le hardware, Apple entend dominer par ses services
Streaming, navigation, actualité... après le hardware, Apple entend dominer par ses services © Apple

La conférence pour développeurs de la marque à la pomme, la WWDC, a démarré par sa grand-messe habituelle au Moscone Center de San Francisco ce lundi 8 juin. Apple en a profité pour dévoiler des chiffres alléchants pour les développeurs d’applications tierces : l’Apple Store a comptabilisé 100 milliards de téléchargements depuis sa naissance il y a sept ans, et a payé les développeurs d’applications tierces 30 milliards de dollars depuis que ceux-ci ont accès à l’Apple Store. Ce qui en fait le magasin d'applications le plus rentable de la planète.

 

 

La keynote n’avait pas pour objectif de faire une grande annonce, comme le lancement d’un nouvel iPhone. Apple a au contraire dévoilé une série d’améliorations pour ses produits, qui combinées, pourraient lui permettre de vendre bien plus d'appareils. La firme de Cupertino a avant tout voulu asseoir sa domination dans le quotidien des utilisateurs via son écosystème.

Apple Music 

Le fameux “one more thing” a fait mouche en fin de présentation, lorsque Tim Cook a annoncé sur scène le lancement tant attendu d’un service de “streaming musical”, ou d'écoute de musique par abonnement. Apple Music sera proposé sur iPhone dès le 30 juin dans cent pays pour 9,99 dollars par mois (ou 14,99 dollars pour un “abonnement familial” jusqu'à 6 personnes). La grande nouvelle : Apple music sera disponible sur les smartphones Android cet automne. Enfin, le catalogue comprend plusieurs millions de titres, que l’utilisateur pourra écouter sans limite.

Avec le déclin des ventes de téléchargements, le streaming s’est imposé comme modèle dominant en matière de consommation de musique. Apple avait désespérément besoin de faire la transition afin de dépasser son modèle de vente iTunes. Depuis le lancement de l'iTunes Music Store en 2003, Apple insistait sur la vente de morceaux et d’albums à l'unité, estimant que les gens préféraient posséder leur propre musique. Les consommateurs ont prouvé le contraire, et c’est maintenant à Apple de rattraper le temps perdu.

Un marché ultra concurrentiel

Les services concurrents, comme Spotify, Deezer ou la radio internet Pandora, ont déjà amassé des dizaines de millions d’utilisateurs et continuent de grandir. Toutefois, aucun ne s’est imposé comme véritable leader, et leur audience reste une audience de niche. Apple estime qu’il y a donc une place à prendre et entend faire du streaming une habitude pour les utilisateurs passifs. Le marché du streaming musical est bondé, et chacun tente sa propre formule pour décrocher le gros lot (le rappeur Jay-Z vient par exemple de lancer son service payant et exclusif Tidal). Le fait qu’Apple music soit disponible sur Android montre bien que la compétition est trop forte pour qu’Apple espère l’emporter en se reposant uniquement sur ses propres appareils. C’est une aussi une reconnaissance de la puissance d’Android sur mobile.

Une bataille loin d’être gagnée

Toutefois, la route sera longue pour Apple Music. Pour commencer, son prix est similaire à la concurrence, notamment Spotify, et n’offre pas de possibilité d'utilisation gratuite, avec de la publicité par exemple, contrairement à son rival. Il serait bienvenu pour la firme de Cupertino de mettre la main à la poche pour offrir des abonnements gratuits avec l’achat d’iPhone ou de Mac pour enclencher le phénomène. Il lui faudra aussi plus d’exclusivités sur des artistes ou des offres spéciales (cf. Tidal) pour inciter les utilisateurs à changer de service. Le patron de Spotify Daniel Ek a d’ailleurs exprimé son scepticisme dans un tweet – désormais supprimé – disant simplement : “oh ok. ”Il faudra qu’Apple investisse les ressources nécessaires pour faire la promotion d’Apple Music et attirer de nouveaux utilisateurs, afin de battre les concurrents qui ne disposent pas d’autant de moyens.

 

 

Apple, au centre d'un écosystème et du quotidien des utilisateurs

Au-delà de la musique, Apple a voulu montrer la supériorité de son écosystème dans tous les domaines. "El Capitan", une nouvelle version du système d'exploitation OS X, et le nouveau système d'exploitation sur mobile iOS 9, bénéficient de nombreuses améliorations. Ils seront disponibles au public en beta au mois de juillet avant un lancement à l’automne. Apple a augmenté l’intelligence de son système d’exploitation mobile sur iOS 9, notamment du concierge vocal Siri. L'assistant personnalisé Google Now n'a qu'à bien se tenir. Siri sera désormais intelligente de façon proactive. Elle pourra par exemple parcourir les e-mails pour identifier un appel entrant ou associer au calendrier de façon automatique des invitations reçues.

Transit vient compléter Apple Plans

Par ailleurs, de nouvelles applications arrivent, qui doivent continuer d’asseoir la domination d’Apple dans le quotidien des utilisateurs. Transit, une mise à jour de son service Maps (Apple Plans en France), permet d’organiser des déplacements multimodaux via les transports en commun. Une nouvelle application dédiée aux actualités, News, permet d’agréger des articles de plusieurs journaux. iOS 9 permet aussi aux iPad de développer les fonctions multitâches comme le travail sur plusieurs écrans en simultané.

Enfin, le système de paiement Apple Pay se déploie. Il sera intégré dans le nouveau reader de Square, afin d’aller chercher les utilisateurs dans le commerce, et les nouvelles "épingles achetables" de Pinterest seront aussi compatibles avec Apple Pay. Le plus gros coup d’Apple pour imposer son système de paiement reste toutefois l’annonce d’un lancement en Grande-Bretagne en juillet, où le service fonctionnera en tandem avec le transport public londonien. Le système d’exploitation pour automobiles d’Apple n’est pas en reste. CarPlay permettra désormais aux constructeurs de développer des applications qui contrôleront des fonctionnalités eu sein du véhicule.

Une transition vers un monde “Device Agnostic” ?

L’annonce d’Apple Music sur Android illustre un constat : la disponibilité des services sur différentes plates-formes et différents appareils est en passe de devenir la norme. Il n’est plus pensable pour développer l’adoption d’un service comme Apple Music de voir le monde en silos. Microsoft l’a compris avec sa devise actuelle “cloud et mobile avant tout”, et Google affine cette stratégie depuis longtemps déjà. Apple rejoint ses concurrents dans ce constat via Apple Music. Cela dit, il est clair que la firme à la pomme n’a aucune intention d’étendre cette ouverture à d’autres services si elle n’y est pas absolument contrainte pour des raisons commerciales. Mais l’ouverture Apple Music, si elle s’avère fructueuse, permettra de poursuivre cette tendance ce qui est avant tout une bonne nouvelle pour les utilisateurs.

Nora Poggi

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale