Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Supply chain digitale de l'année : Boostaerospace structure la filière

mis à jour le 16 octobre 2014 à 20H42
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Boostaerospace a reçu le prix de la Supply Chain Digitale de l'année qui distingue la numérisation d'une supply chain ou d'une filière ayant eu une incidence sur son organisation industrielle. 

Supply chain digitale de l'année : Boostaerospace structure la filière
Supply chain digitale de l'année : Boostaerospace structure la filière

Initiative commune d’Airbus, Dassault Aviation, Thales et Safran, initiée en 2008, BoostAeroSpace visait à unifier les outils de collaboration entre donneurs d’ordres et fournisseurs de la filière aéronautique.

Le Déclic

"L'annonce d'Exostar, une plate-forme collaborative par les grands de l'aérodéfense américains et anglais, a été le déclencheur psychologique."
Jean Ferlus, président de BoostAeroSpace

Lancé en 2011, son portail, désormais géré par une société commerciale, a réussi son pari. Quelque 1 000 entreprises représentant 10 000 utilisateurs profitent au moins de l’un des trois services proposés par la plate-forme : AirSupply (opéré par l’allemand SupplyOn) pour partager prévisions, commandes et livraisons, AirDesign (opéré par Dassault Systèmes) pour échanger des données produits (modèles 3D, configurations…) et AirCollab (opéré par Thales Services sur une base Sharepoint de Microsoft) pour le partage de documents et la gestion de projets collaboratifs.

Un système AirSecure unifie les accès sécurisés à ces trois services, accessible en mode Saas (location en ligne). "Les tarifs ont été pensés pour être accessibles à chaque société, quelle que soit sa taille. S’il est difficile de calculer les gains de compétitivité, on peut en revanche affirmer qu’un nouvel utilisateur d’AirSupply verra que 40 à 70 % de ses fournisseurs utilisent déjà la plate-forme", avance Jean Ferlus, le président de BoostAeroSpace. Reste à ce portail, également utilisé par des acteurs comme Zodiac, MBDA, Liebherr et Daher, à séduire au-delà d’un axe franco-allemand. "Nous allons continuer à étendre le seuil fonctionnel sur les services. Nous voulons faire d’AirDesign un standard, comme le sont devenus AirSupply et AirCollab", annonce Jean Ferlus.

Aurélie Barbaux

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale