Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[SXSW] Avec Spaceknow, l’intelligence artificielle analyse la Terre vue du ciel

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

À partir d’images satellites, Spaceknow analyse précisément ce qu’il se passe sur Terre. Basée à San Francisco, la start-up a fait forte impression à South by Southwest (SXSW), le festival de l’innovation créative qui se tient à Austin, au Texas, du 10 au 19 mars.

Avec Spaceknow, l’intelligence artificielle analyse la Terre vue du ciel
[SXSW] Avec Spaceknow, l’intelligence artificielle analyse la Terre vue du ciel © SpaceKnow

"Pendant la guerre froide, les images satellites étaient exploitées uniquement par les gouvernements. Dans les années 90, les entreprises de commerce des marchandises et les renseignements financiers ont commencé à s’en servir. Maintenant, cet usage touche le monde des affaires", expliquait le cofondateur de Spaceknow, Pavel Machalek, en juillet 2015 au Washington Post. Avant de lancer sa start-up début 2014, l’entrepreneur d’origine tchèque est passé par le Ames Research Center de la Nasa dans la Silicon Valley, où il était data scientist.

 

Vendredi 10 mars, Pavel Machalek était au JW Marriot Hotel d’Austin aux côtés de Steve Coast, fondateur du projet collaboratif de cartographie OpenStreetMap, pour animer une conférence intitulée  Eyes In The Sky : The Future of AI and Satellites.

 

Convertir des images satellites en informations de pointe

Croisées à l’intelligence artificielle, les images satellites peuvent analyser le monde entier. C’est le pari de Spaceknow.  La start-up de trente salariés numérise et analyse automatiquement des milliers d’images satellites grâce au machine learning via son interface Spaceknow analytics.

 

"Cet outil donne accès à la plus grande archive d'images satellites au monde ce qui permet aux utilisateurs d'analyser n'importe quel emplacement sur Terre", a détaillé Pavel Machalek lors de la conférence. Non seulement les utilisateurs peuvent visualiser les images satellites sur une période donnée, mais ils peuvent également analyser des évolutions à long terme, comme l’augmentation du trafic routier d’une ville par exemple.

 

 

L’IA de Spaceknow est capable de reconnaître les voitures sur une photo satellite.

 

Les index de Spaceknow

Spaceknow est en train de s’imposer comme un véritable outil économique. La start-up développe des indices commerciaux qui s’appuient également sur le couplage images satellites et machine learning. Le China Satellite Manufacturing Index (SMI) cartographie en temps réel plus de 6 000 sites industriels chinois (soit  500 000 km2 de territoire et quatorze années d’images) afin d’en mesurer l’activité économique. Ces informations sont ensuite relayées sur le Terminal de Bloomberg, la plateforme de référence qui agrège en temps réel toutes les informations économiques mondiales.

 

"Dans un monde comme le nôtre, où les gens fabriquent des statistiques, nous proposons un regard et des chiffres objectifs", a expliqué le CEO de Spaceknow lors du SXSW, après avoir assuré que leurs informations "contredisaient les chiffres officiels du gouvernement chinois", relaye The Next Web. De la même manière, Spaceknow fournit le Africa Night Lights Index, qui mesure l'intensité lumineuse des villes d’Afrique. Cet index sert d’indicateur de l'activité économique des pays africains en voie de développement.

 

Après les usines chinoises et les pays d’Afrique, Pavel Machalek rêve d’analyser la terre entière afin d’en "saisir l’activité humaine". Spaceknow est en bonne voie puisque la start-up a levé 4 millions de dollars en série A début février, auprès du fonds de capital-risque allemand BlueYard Capital.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale