Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Télécom école de management, les pros de la gestion de l'innovation numérique

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Cinquième volet de notre série sur les écoles du numérique : Télécom école de management (TEM). Cette école de commerce, associée à une école d’ingénieurs spécialiste du numérique, est la seule aussi clairement tournée vers ce secteur.

Télécom école de management, les pros de la gestion de l'innovation numérique
Télécom école de management, les pros de la gestion de l'innovation numérique

Arbres, parking, cafétéria, campus… Les deux écoles Télécom d’Evry (Essonne) partagent beaucoup de choses. Les deux anciens départements de l’école de formation de France Télécom ont peu à peu pris leur autonomie pour devenir Télécom SudParis (TSP), école d’ingénieurs, et Télécom Ecole de management (TEM), des écoles publiques placées sous la tutelle du ministère du Redressement productif. Mais telles des sœurs siamoises, elles restent liées.

Symbole de cette union : l’incubateur, qu’elles partagent. Benjamin Dusart, diplômé 2013 de l’école de management, travaille dans une petite salle de rez-de-chaussée mise à sa disposition par l’incubateur. Avec trois copains ingénieurs de Télécom SudParis, il prépare depuis 2011 un projet de startup, lebondrive.fr, un comparateur de prix des drive, services de retrait de courses faites sur internet. "La création d’entreprises, c’est un sacrifice par rapport à ceux qui partent travailler dans une grosse boîte, souligne-t-il, mais c’est très intéressant, surtout pour la réalisation de soi." Lebondrive.fr a levé ses premiers fonds et signé ses premiers contrats.

L’école en quelques chiffres

Télécom Ecole de management (TEM), programme "Grande école"

- Date de création : 1979

- Recrutement : concours Banque commune d’épreuves (BEC) pour prépas économiques et commerciales ; Passerelle pour BTS, DUT ou prépas scientifiques

- Durée des études : 3 ans

- Diplôme d’Etat, grade master (accrédité AACSB et AMBA)

- Coût (2013) : 5140 € par an

- Salaires de sortie : 38700 € bruts annuels avec primes

- Nombre d’élèves en 2013-2014 : 1000. Nombre d’anciens : 5000

- Localisation : Evry

- Durée obligatoire des stages : 9 mois

- Nombre de partenariats à l’étranger : 100

 

Des managers capables de parler aux ingénieurs

"Les étudiants montrent de plus en plus d’intérêt pour la création d’entreprises et les start-up, se réjouit le directeur de l’incubateur, Sébastien Cauwet. TEM est la seule business school rattachée au ministère du Redressement productif, nous sommes donc un des rares incubateurs de ce ministère, notre mission est clairement la création d’entreprises." L’école en revendique vingt par an.

Durant les trois années de formation, Télécom Ecole de management positionne ses étudiants sur la gestion de l’innovation, dans le domaine des technologies numériques. En deuxième année, tous participent à un "challenge Projets d’entreprendre" d’une semaine, durant laquelle ils planchent sur un projet de création d’entreprise, avec leurs collègues de l’école d’ingénieurs.

"Nous formons des managers capables de parler aux ingénieurs", explique Emmanuel Sartorius, qui dirige l’école pendant quelques mois en attendant la nomination d’un directeur début 2014. "Je suis moi-même un X-Télécom, je vous assure que les deux professions ne parlent pas toujours le même langage !" Les étudiants managers vont par exemple être initiés au code informatique, et, en troisième année, ils peuvent choisir une majeure consacrée au management des systèmes d’informations ou aux projets audiovisuels et multimédias. Ce sont les enseignants-chercheurs de l’école d’ingénieurs qui leur dispensent ces cours.

Des débouchés inattendus dans l’audiovisuel

Bilan : 26% des diplômés travaillent dans les nouvelles technologies, 10% dans les télécoms, 7% dans la communication. Les société de conseil type Deloitte sont particulièrement intéressés par la double compétence de ces spécialistes de l’économie digitale management-nouvelles technologies, ou dans le cloud, la cyber-sécurité, le big data, ou dans l’audiovisuel et le multimédia (Canal +, M6, Orange), secteur qui monte. L’école ouvrira en 2014 une spécialisation de troisième année consacrée aux réseaux sociaux, et en 2015 une autre tournée vers le "big data management". La recherche de l’école, pluridisciplinaire, tourne autour des mêmes axes : e-marketing, éthique et technologies, usages collectifs des TIC…

Son statut public, rare dans cet univers, permet à cette école de management de toucher une subvention, de pratiquer un tarif relativement abordable (15000 euros la scolarité, contre plus de 33000 à EM Lyon, par exemple), d’accueillir 50 % de boursiers. Une ouverture sociale importante pour une école de management, qui lui permet d’attirer des élèves reçus dans des écoles plus prestigieuses.

Cécile Maillard

"Jamais je n’avais pensé à l’entreprenariat avant"

Sarah Cherruault, 24  ans, promo 2013, présidente de la start-up Auticiel

"Après une prépa littéraire, en histoire-géo, j’ai voulu entrer en école de commerce. J’ai choisi Télécom Ecole de management parce que les nouvelles technologies m’intéressaient. Le web est une nouvelle aire de jeu où les petites entreprises peuvent être plus compétitives que les grosses. L’école nous forme au management, mais aussi au code Java, à la base de données, aux systèmes d’information. J’ai aussi souhaité venir à TEM parce que, sur le campus, la vie associative est extrêmement riche. J’ai vraiment beaucoup appris dans les associations. Au cours du challenge de 2e année, j’ai préparé un projet de création d’une entreprise dédiée à des applications sur tablettes pour autistes. Il a gagné le challenge, et j’ai représenté l’école au concours international d’entreprenariat de Virginia Tech, où nous avons remporté le premier prix ! Aujourd’hui, ce projet est devenu une start-up, Auticiel, nous commercialisons trois produits et travaillons sur de nouveaux projets. DIre que je n’avais jamais pensé à l’entreprenariat avant d’entrer dans cette école !"

 

Plus d’informations sur le classement des écoles du numérique 2014

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale