Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Uber lance officiellement Freight, un service de transport de marchandises par camion

mis à jour le 22 mai 2017 à 10H51
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

[ACTUALISE] Après avoir racheté le spécialiste du poids-lourd autonome Otto, Uber a lancé l'application Uber Freight, une plate-forme de mise en relation pour le transport de marchandises par camion.

Uber lance officiellement Freight, un service de transport de marchandises par camion
Uber lance officiellement Freight, un service de transport de marchandises par camion © Uber

Actualisation du 22 mai : Uber a officiellement lancé le service Freight aux Etats-Unis. L'application mobile met en relation des professionnels ayant besoin d'expédier des marchandises et des chauffeurs routiers. Pour l'instant, seules des semi-remorques complets et des chargements réfrigérés sont acceptés. En France, les start-up Convargo, Chronotruck et FretLink proposent déjà ce type de service.

 

 

Uber a discrètement ouvert un site web dédié au fret routier, Uber Freight, le 26 décembre 2016. Pour l'instant, le portail est minimaliste : un formulaire d'inscription pour transporteurs et expéditeurs, une adresse mail de contact, une photo de poids-lourd vu du ciel, et c'est tout. Uber Freight (Fret en VF) invite l'internaute à "rester en contact" (keep in touch) et joue le mystère. Le véritable lancement devrait avoir lieu en 2017.

 

Une marketplace pour le fret

Uber Freight s'apparente à une marketplace qui mettra en relation des transporteurs et des clients, un peu comme une plate-forme de co-camionnage pour le fret, avec des prix variant en fonction de l'offre et de la demande. Uber reproduit ainsi son modèle de mise en relation entre chauffeurs et clients, comme il le fait pour le transport de personnes. Rien de révolutionnaire technologiquement parlant, mais avec la force de frappe commerciale de la société, le secteur du transport de marchandises pourrait être chamboulé.

 

Ce pré-lancement d' Uber Freight intervient quelques mois après le rachat par Uber de la société américaine Otto, pionnier du poids-lourd autonome, pour 680 millions de dollars. Cette start-up a créé un kit permettant de rendre n'importe quel camion autonome. Elle a effectué une première livraison de marchandises (des bières Budweiser) sans conducteur actif entre Ford Collins et Colorado Springs aux Etats-Unis en octobre dernier.

 

Cette brique technologique pourrait être utile pour un service de fret mis en place par Uber.  Ce dernier prouve en tout cas qu'il veut s'attaquer à toutes les formes de mobilité avec une vision globale. Il avait d'ailleurs déjà mis un pied sur le marché du transport de produits avec son service de livraison de repas Uber Eats.

 

Uber n'est pas le premier acteur sur ce marché. En France, trois start-up ambitionnent de construire un outil similaire, avec plusieurs mois d'avance sur le géant américain : Convargo, Fretlink et Chronotruck. Toutes ont déjà levé plusieurs millions d'euros et développé des offres plus complètes que celles d'Uber. Mais résisteront-elles à l'arrivée probable d'Uber Freight en Europe ? Le marché potentiel est gigantesque : le transport routier pèse 43 milliards d'euros en France et 300 milliards en Europe. Uber, sur ce marché pas très sexy mais extrêmement porteur, pourrait de nouveau tout écraser sur son passage.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale