Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Une filière française des objets connectés... vous y croyez !

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le congrès consacrée aux objets connectés organisé par L'Usine Nouvelle et L'Usine Digitale ce mercredi 10 décembre a été l'occasion de plusieurs sondages (en partenariat avec MyFeelBack) sur les 220 participants. Le plus franc des résultats a montré que les professionels de l'industrie et du numérique présents croient à l'émergence d'une véritable filière industrielle en France. Et dès maintenant. Pour 81,9% des personnes interrogées, la France est déjà capable de produire des objets connectés Made in France. Une structuration des acteurs apparaît toutefois comme la condition sine qua non à la tranformation de ce potentiel associant industrie et numérique. Retrouvez ci-dessous l'ensemble des réponses aux questions posées à l'auditoire lors du congrès.

Des Objets connectés Made in France

Pour plus de 8 personnes interrogées sur 10, il est d'ores et déjà envisageable de produire des objets connectés en France.

Une filière structurée pour une France championne du monde

Pour que la France s'impose comme la championne du monde des objets connectés, 38,9% des sondés évoquent une nécessaire structuration des acteurs, 24,1% un besoin de financements, 18,5% une volonté politique et 14,8% un outil industriel adapté. Seuls 3,7% des personnes interogées font part d'un manque de compétences.

 

Des données de santé impossible à anonymiser

Quelle confiance dans les données de santé générées par les objets connectés ? Pour 62,5% des sondés, il n'est pas vraiment possible de les anonymiser.

Les données au donneur

Les voitures sont et seront de plus en plus connectées, mais à qui appartiennent les données ? Pour 47,5% des sondés, elles appartiennent au conducteur mais 30% estiment qu'elle reviennent au constructeur du véhicule et 10% souhaiteraient qu'elles soient libres et ouvertes.

Les smart glass, un outil professionnel

Alors que l'hypothèse d'une commercialisation des Google Glass se fait de moins en moins probable, quel marché pour les lunettes de réalité augmentée ? Pour une personne sur deux, les smart glass se destinent avant tout à aider des professionnels (ouvriers, chirurgiens, garagistes...) dans leurs tâches quotidiennes.

Les Gafa, encore vainqueurs ?

Les données générées par les objets connectées se révèlent être une sources de revenus, mais pour qui ? Le public est divisé. Après avoir imposé leur modèle économique, les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) apparaissent les mieux placés pour 28,9% des sondés. Pour 17,8%, la valeur sera répartie entre les différents acteurs (grandes sociétés de service comme la banque et l'assurance, grands fabricants spécialisés, de nouveaux entrants et les start-up).

 

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale