Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Une numérisation volontariste au Centre des monuments nationaux... malgré les obstacles

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Mardi 8 mars, le président du centre des monuments nationaux présentait à la presse la politique numérique de l'institution.  Volontaire, il annonce accélérer tout en reconnaissant l'existence d'obstacles plus ou moins faciles à maîtriser. L'institution est prise entre la nécessité de bouger pour s'adapter aux demandes de la concurrence touristique mondiale et les règles de l'administration pas toujours simples à bouger. La visite du paradoxe commence maintenant... 

Une numérisation volontariste au Centre des monuments nationaux... malgré les obstacles
Une numérisation volontariste au Centre des monuments nationaux... malgré les obstacles

"Le coût de la politique numérique équivaut à celui de la restauration d'un monument. Nos sites Internet sont un monument virtuel de plus ", explique Philippe Béléval. A l'écouter, nul ne peut douter de la volonté du président du Centre des monuments nationaux (CMN) et de ses équipes. Reste qu'il doit faire avec certaines contraintes.

 

Temps numérique et temps administratif

Ainsi, il indique qu'il aimerait développer l'achat en ligne des tickets d'entrée par les tours opérateur "désormais tout numérique pour lesquels c'est un handicap d'avoir un fournisseur qui impose des achats au format papier". Mais, le président a beau être conscient que c'est un enjeu essentiel dans un contexte concurrentiel, il doit respecter les règles de la comptabilité publique, si bien qu'il espère pouvoir l'offrir... en 2018. L'achat en ligne ou par mobiles sera aussi généralisé et proposé aux particuliers dès que possible.

 

Le président, qui se souvient que l'idée même de billetterie en ligne n'existait pas à son arrivée à la tête du CMN il y a quatre ans, rêve d'aller plus loin. Il aimerait qu'il soit possible d'acheter à l'avance depuis chez soi ou son mobile de prestations dans les monuments nationaux, qu'il s'agisse de concerts, d'événements culturels ou de restauration. Mais là encore l'institution plus que centenaire doit donner le temps le temps.

 

Publier davantage sur les réseaux sociaux

D'autres chantiers avancent, comme les sites Internet nouvelle version, qui dupliquent le site du CMN et le site local du monument. Ou les efforts pour être présent sur les réseaux sociaux. Le CMN s'enorgueillit d'être présent sur deux réseaux chinois ou d'avoir invité un blogueur chinois (des liens avec les blogueurs français existent aussi) influent à découvrir les monuments. S'il incite les différents monuments à produire des contenus localement et à inviter les visiteurs à le faire, il identifie un obstacle : "nous n'avons pas forcément dans tous les sites du personnel qui a suffisamment d'affinités avec les réseaux sociaux. "

 

En outre, le CMN propose un outil pour faire des dons en ligne. Après avoir lancé une opération pionnière avec Mymajorcompany il y a trois ans, le CMN va voler de ses propres ailes avec une application intitulée "ma pierre à l'édifice". Le lancement aura lieu le 18 mars pour la restauration des épis de faitage du château d'Azay-le-Rideau

 

Outre le bénéfice financier de l'opération, le président y voit un moyen de resserrer les liens entre les monuments nationaux et leur public : "cela crée une relation affective importante ".  A cela s'ajoutent des opérations pour faciliter l'accès des personnes en situation de handicap ou pour numériser l'expérience de la visite des monuments, en intégrant la réalité augmentée ! Là aussi, plus de numérique peut créer un lien plus fort entre les monuments et leur public. 

 

Le site Internet des monuments nationaux 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale