Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Une troisième banque entre au capital de la fintech Linxo, qui lève 20 millions d'euros

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds Déterminée à transformer son agrégateur de comptes bancaires en "hub financier personnalisé", la start-up provençale a conclu un tour de table de 20 millions d'euros avec le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel Arkea et un nouvel entrant, la MAIF. En perspective : une expansion internationale.

Une troisième banque entre au capital de la fintech Linxo, qui lève 20 millions d'euros
Une troisième banque entre au capital de la fintech Linxo, qui lève 20 millions d'euros © Linxo

C'est l'une des plus importantes levées de fonds d'une fintech française depuis deux ans. Linxo a annoncé le 7 septembre d'une levée de fonds de 20 millions d'euros avec deux partenaires historiques, le Crédit Agricole depuis 2015 et le Crédit Mutuel Arkea depuis 2012, et un nouvel actionnaire, la MAIF, qui a aussi innové dans le domaine avec son service Nestor lancé en 2016. L'entreprise d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) avait déjà levé depuis sa création en 2010 un montant de 3,2 millions d'euros pour son application d'agrégation de comptes bancaires (courant et épargne, personnel et professionnel, bourse, assurance-vie, épargne salariale...). Plus d'1,4 million de personnes l'ont utilisée en France pour 2,4 millions de comptes synchronisés, mais la société en revendique plusieurs millions d'autres qui ont accédé à sa technologie par l'intermédiaire de ses partenaires BforBank, Fortuneo, HSBC...


Assistant financier augmenté

Cette levée de fonds doit imposer la solution comme un véritable "hub financier personnalisé" auprès des particuliers et professionnels. "Nous proposons une simplicité d'usage, nous allons ajouter de l'intelligence pour automatiser tout ce qui peut l'être dans la gestion de ses finances, explique Bruno Van Haetsdaele, cofondateur de Linxo avec Hugues Pisapia. Par exemple, pour prévenir la survenance d'un découvert, l'application pourra suggérer les actions à mettre en œuvre, les comptes à prélever pour approvisionner par anticipation, réaliser le virement... Le modèle de la banque du futur n'est pas dans l'accumulation des frais bancaires sur la clientèle mais dans l'amélioration de son expérience des services proposés. Dans cette perspective, l'automatisation constitue un élément-clé ! Cet assistant financier augmenté permettra à ses utilisateurs de se concentrer sur l'essentiel de la gestion de leurs finances, en fonction de leurs besoins du moment, de leur épargne, des offres de prêts à la consommation... Nos partenaires financiers nous laissent une totale autonomie pour créer de la valeur".

 

Accélération internationale

La levée de fonds entraîne parallèlement le développement européen de l'entreprise, dans la perspective de l'entrée en vigueur en 2018 de la directive sur les services de paiement n°2 (DSP2). Une nouvelle fonctionnalité est expérimentée dans cet objectif : "Linxo Connect" permet de souscrire facilement à un service financier en connectant tous ses comptes disponibles sur Linxo à des services tiers, mais tout en gardant la main sur l'exposition de ses données financières personnelles. "Nous ferons des annonces dès 2018 sur notre expansion internationale, poursuit le dirigeant. Dans l'écosystème ouvert que nous souhaitons bâtir, nous pourrons nous appuyer sur des partenaires spécialisés, par exemple dans le conseil en investissement, les arrondis d'épargne... Cette levée de fonds va réellement accélérer à tous les niveaux notre offre au-delà du périmètre français. Il faut prendre les opportunités dès maintenant".

 

Linxo emploie 49 collaborateurs (contre 17 l'an dernier à la même période). L'application est gratuite et accessible sur iOS, Android et Windows 10 universel. La levée de fonds a été réalisée pour le compte de Linxo par le cabinet Joffe & Associés (Thomas Saltiel et Virginie Belle).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale