Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Véhicules autonomes : n’oublions pas les piétons !

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Tribune Si le développement de véhicule autonome sur les routes est enthousiasmant, il ne doit pas laisser de côté la sécurité des piétons, selon, Gabrielle Thomas, Investisseur chez XAnge Impact, fonds d’investissement spécialisé dans les nouvelles technologies. C'est le point de vue quelle développe dans cette tribune.

Véhicules autonomes : n’oublions pas les piétons !
Véhicules autonomes : n’oublions pas les piétons ! © Iyad Rahwan

Ce n’est plus un débat, les véhicules autonomes vont se généraliser. Dans son rapport Conduite autonome: entre science fiction et réalité, le cabinet Oliver Wyman estime à plus de 2,7 milliards de dollars, les montants déjà investis en R&D. Et selon RethinkX, l’arrivée à maturité de la voiture autonome (prévue pour 2030) permettra l'arrivée d'un nouveau concept, le Transport as a Service (TaaS) engendrant aux Etats-Unis la disparition d’environ 200 millions véhicules, à comparer au nombre de 250 millions voitures aujourd’hui sur les routes.

Face à ce bouleversement sans précédent à venir, la filière automobile s’organise : Ford, PSA, ou Toyota et leurs fournisseurs comme Continental, Faurecia, Valeo multiplient les annonces. De leur côté, les géants de la Tech,  comme Apple, Google ou encore Uber, voient cette mutation comme une opportunité unique pour capter encore plus de valeur et de croissance . Et des startups comme Bestmile ou Xee se positionnent sur des besoins nouveaux.


Cet appétit de tous pour capter des parts d’un marché estimé par A.T. Kearney à plus de 500 milliards d’euros en 2035 est légitime. Il est même enthousiasmant. Mais il ne doit pas faire oublier l’une des questions majeures que pose la généralisation du véhicule autonome sur nos routes : comment assurer la sécurité des piétons ? Et plus généralement toute personne se trouvant (ou pouvant se trouver) à proximité d’une voiture, d’un transport en commun ou encore d’un véhicule industriel. Des startups travaillent déjà sur ces sujets avec des résultats probants et des initiatives publiques voient le jour. Petit tour d’horizon.


Sur les voitures autonomes

Fabricants d’OS et fabricants de voitures doivent intégrer des modules de sécurité pour se prémunir des risques de collision, principal frein symbolique à l’achat de ces véhicules pour le consommateur moyen.

Peu d’acteurs sont sur ce créneau : Nexyad, une jeune startup française ou encore le mastodonte Mobileye, start-up israélienne créée en 1999 et rachetée par Intel pour 15 milliards de dollars. Elle a convaincu une vingtaine de constructeurs mondiaux alors qu’elle n’était encore qu’une petite start-up. Elle s’engage pour la sécurité des piétons en les détectant grâce à un système optique permettant d’éviter les collisions.

Il faut dire que les systèmes de détection des piétons posent de nombreuses questions éthiques sur la responsabilité en cas de collision. Qui est responsable : la voiture? l’OS? le système de sécurité? Quels sont les droits et devoirs pour les véhicules robots ?

 
Le cas des transports en commun dans la smart city

Lors de la conférence Machine robotization ‘17 récemment organisée à Paris, plusieurs acteurs de la smart city ont relevé l’enjeu de sécurité piétonne comme nouvel enjeu des véhicules autonomes, notamment dans le champs des transports publics. Le Dr. Martin HUMENBERGER, de l’Austrian Institute of Technology (AIT) y a présenté un outil appelé “Reconstruction 3D Multi-view”. Le système, via des solutions optiques combinées, permet de détecter un corps étranger sur les voies ou les traversant, ce qui va générer une alerte et des rétroactions telles que l’arrêt du tramway.

Et depuis le mois de mars en région parisienne, le STIF et la ville d’Issy-les-Moulineaux testent plusieurs solutions technologiques en matière de transport en commun, dans le cadre d'un appel à projets lancé par la Société du Grand Paris. Ces solutions sont désormais dans quasi tous les appels à projets Smart city quand il s’agit de transports urbains.
 

Le cas des véhicules dans l’industrie et l’agriculture

Sur les chantiers, les véhicules doivent répondre à de nombreuses normes de sécurité. Malgré cela, il y a des dizaines de milliers d’accidents mortels chaque année. C’est un tabou pour les entreprises de ces secteurs. Dans ce contexte, Patrick Mansuy et Franck Gayraud ont développé le Blaxtair, un système de caméra stéréoscopique très résistant, relié à de l’intelligence artificielle, étayée par une base de données. C’est le seul système qui distingue un objet et un être humain, dans tous contextes, notamment dans des environnements de travail obstrués, sombres, avec des éléments instables (mines, tunnels, BTP, contextes agricoles,etc.). Cette technologie permet déjà de sauver des centaines de vies tous les ans sur les véhicules de chantiers notamment. L’impact humain, sociétal et économique est considérable.

Blaxtair, Mobileye, Xee, Nexyad … ces startups ont un rôle clé pour faire comprendre à toutes les parties prenantes de la mobilité (aux entreprises, aux collectivités, au législateur, au régulateur et au grand public) que dans toute innovation technologique appuyée sur de l’Intelligence artificielle, il y a des risques. Et qu’il faut les prévenir.

Et qu’on ne se trompe pas de débat : plus de sécurité ne signifie pas moins de productivité. Ici, toutes ces innovations permettent à ces engins de devenir plus autonomes et plus sûrs grâce aux dispositifs d’information pour les conducteurs. Pour encadrer les risques technologiques induits par l’émergence des véhicules autonome, un peu comme à la manière d’un vaccin, rien de mieux que d’inoculer de la Tech pour prévenir des effets négatifs de la Tech…


Par Gabrielle Thomas, Investisseur chez XAnge Impact

 

Les avis d'expert sont écrits sous la responsabilité de leurs auteurs et n'engagent en rien la rédaction de L'Usine Digitale.

 

 

 

 

 

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Frédéric

22/05/2017 16h53 - Frédéric

Que je sache aucun accident impliquant un piéton n'a eu lieu à ce jour avec les milliers de km parcourus par des véhicules autonomes de test (essentiellement Google). Bizarre que cet article sous-entende que le problème n'a pas encore été suffisamment appréhendé ... ? Et pour avoir vu circuler un véhicule autonome, on a plutôt affaire à des systèmes "trop précautionneux" que l'inverse. non ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale