Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Vente-Privée se lance dans un sprint technologique et ouvre un accélérateur de start-up

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le pionnier des ventes événementielles en ligne va injecter 80 millions d'euros en 2017 dans l'innovation et la R&D. Outre le lancement d'un accélérateur de start-up, Vente-Privée entend s'appuyer sur l'expertise et la créativité des étudiants et muscler ses équipes IT, avec 250 recrutements prévus au cours des 12 prochains mois. 

Vente-Privée injecte 80 millions d'euros dans sa R&D pour innover plus vite
Les start-up françaises et européennes de la première promotion de l'accélérateur feront leur rentrée au mois d'avril prochain. © Vente Privée

15 ans après sa naissance, Vente-Privée souhaiterait-il s'offrir une cure de jouvence ? Une certitude : le pionnier des ventes événementielles en ligne, dont le chiffre d'affaires devrait atteindre 3 milliards d'euros sur l'exercice 2016, n'entend pas se laisser distancer. Pour rester en tête du peloton, le géant français du e-commerce compte investir 80 millions d’euros en 2017 dans l’innovation et la R&D, soit presque le double du budget précédemment alloué à ces départements.

 

Prendre le chemin de l’open innovation

« A l’ère du digital où la compétition ne se fait plus entre les petits et les gros acteurs mais entre les lents et les rapides, vente-privee prend le chemin de l’open innovation à travers la structuration d’un plan de recherche et de développement ambitieux », explique le pure player.

 

Ce programme d’envergure comprend notamment l’ouverture d’un accélérateur de start-up. Celui-ci se trouvera physiquement dans les locaux de Station F, le plus grand campus de start-up du monde, financé par Xavier Niel et anciennement connu sous le nom de l’incubateur de la Halle Freyssinet. Dans cette usine à start-up, Vente-Privée disposera de 80 postes.

 

Réinventer l’expérience d’achat en ligne et en magasin

La première promotion sera constituée de 20 jeunes pousses françaises et européennes, indique la page dédiée à l'accélérateur. La nouvelle structure entend accompagner les pépites qui évoluent dans le secteur de la mode, du retail et de la high tech. L’objectif est de détecter les services permettant d’améliorer l’expérience d’achat en ligne et les innovations technologiques qui permettent de réinventer l’expérience en magasin.

 

Pour intégrer le programme, les jeunes pousses doivent pouvoir présenter une première preuve de concept, afficher au moins 18 mois d’activité et avoir un business model déjà validé. Les aspirants peuvent d’ores et déjà candidater et la première rentrée s’effectuera au mois d’avril prochain, pour une durée de neuf mois.

 

Des étudiants à la R&D

Outre les start-up, Vente-Privée mise aussi sur les étudiants. Le e-commerçant a ainsi noué des partenariats avec deux écoles du numérique : Epitech et l’Ecole 42. L’objectif est de proposer aux étudiants des deux établissements de plancher sur des projets de R&D. Enfin, l’entreprise fondée par Jacques-Antoine Granjon prévoit de recruter 250 profils IT au cours des 12 prochains mois. 

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale