Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[Vidéo] Une flotte de drones synchronisés illumine le spectacle nocturne du Puy du Fou

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Vidéo Dans les coulisses du Puy du Fou, entre les comédiens en costume d’époque et les chevaux, se cache aussi une flotte de drones.

[Vidéo] Une flotte de drones synchronisés illumine le spectacle nocturne du Puy du Fou
La Cinéscénie fait intervenir 15 drones Neopter au cours du spectacle © Pixiel

Depuis 2014, la Cinéscénie, le spectacle nocturne du parc vendéen Du Puy du Fou, 2ème parc à thème de France (2,2 millions de visiteurs en 2016), fait intervenir une quinzaine de drones. Les Neopters ont été conçus par la société nantaise Pixiel (22 salariés), spécialiste des solutions drones spécifiques pour les professionnels.

 

Chorégraphie synchronisée

Le 4 juin dernier, pour la première représentation de l’été, une nouvelle génération de Neopters a fait son apparition dans le spectacle. 3 millions d'euros sur deux ans ont été investis pour faire évoluer la flotte aux besoins du spectacle son et lumières du parc. Plus stables, réactifs et robustes, les Neopters assurent une chorégraphie synchronisée de drones à 60 mètres de hauteur. Invisibles pour le spectateur, ils soulèvent des décors lumineux de deux kilos, pendant 15 minutes et à moins de 150 mètres du public.

 

Autorisation spécifique de la DGAC

Dotée d’une structure en carbone, la flotte est capable de voler dans des conditions météorologiques dégradées comme du vent, des températures extrêmes ou sous la pluie. La chorégraphie est réalisée automatiquement, après le déclenchement du système par les équipes du Puy du Fou par un simple bouton “start&go“. Agréé par la Direction générale de l’aviation civile, le Neopter a bénéficié d’une autorisation spécifique pour voler, en flotte, devant 14 000 spectateurs chaque soir. Cela en fait la première flotte de drones au monde autorisée à voler, de jour comme de nuit, devant un public.

 

 

 

Révolution technologique

Pour répondre au défi du Puy du Fou, Pixiel a mobilisé une équipe dédiée d’une dizaine d’ingénieurs, spécialistes en électronique, en logiciel embarqué, en mécatronique, ou encore en design. Ces nouveaux développements ont permis au parc vendéen de déposer quatre brevets mondiaux. "Notre bureau d’études R&D travaille déjà sur de nouveaux projets, en partenariat étroit avec la direction de Puy du Fou International qui voit dans cette révolution technologique, de nouvelles perspectives dans l’univers du divertissement mondial ", précise Moïse Rogez, le PDG de Pixiel. A découvrir en 2017 ?

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Martinez odette

28/08/2016 09h07 - Martinez odette

Merci à vous Monsieur De Villiers et à tous ceux qui ont participé a créer cette féérie. Une soirée magique !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale