Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Vinci va construire une portion d'autoroute intelligente au Royaume-Uni

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Dans le cadre d'une joint-venture avec le groupe britannique de BTP Balfour Beatty, Vinci a remporté un contrat à 65 millions d'euros. Les deux partenaires vont transformer 18 kilomètres de l'autoroute anglaise M5 en route intelligente, notamment grâce à des capteurs capables d'analyser le trafic en temps réel. 

Vinci va construire une portion d'autoroute intelligente au Royaume-Uni
Vinci va construire une portion d'autoroute intelligente au Royaume-Uni © US DOT

Vinci remporte un contrat à 65 millions d'euros, pour transformer une fraction de l'autoroute M5 au Royaume-Unis en route intelligente. L'autorité des autoroutes anglaise, Highways England, a attribué le marché à une joint-venture détenue à 40% par le groupe de BTP tricolore, et à 60% par son partenaire britannique Balfour Beatty, détaille un communiqué diffusé le 22 juillet.

 

L'objectif de ces travaux, qui seront effectués sur un tronçon de 18 kilomètres situé au sud de Manchester : fluidifier la circulation. La route passera de 3 à 4 voies, "grâce à une utilisation intelligente de la bande d'arrêt d'urgence", indique le communiqué sans donner plus de détails.

 

Des panneaux à affichage dynamique

 

Les deux entreprises installeront également des capteurs capables d'analyser en temps réel le flux de véhicules en circulation sur la chaussée. Ils transmettront ces informations à un centre de contrôle, qui modulera les limitations de vitesse grâce à un système d'affichage dynamique, pour éviter au maximum les ralentissements.

 

Ce contrat s'inscrit dans un projet plus large, le Smart Motorway Programme, conduit par Highways England. Une fois que les travaux de la M5 auront été accomplis et que leur efficacité aura été mesurée, ledit contrat prévoit l'exécution de deux autres projets : la transformation en route intelligente de deux tronçons d'autoroute de l'ouest du pays (sur la M4 entre 2016 et 2017 et sur la M6 entre 2017 et 2018). Ces deux marchés pourraient rapporter à la joint-venture 803 millions d'euros. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale