Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[Viva Tech] Le "human thinking" selon Volkswagen

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

A Viva Technology 2017, Johann Jungswirth, CDO de Volkswagen, a expliqué comment, selon lui, le constructeur automobile devait repenser ses processus de création pour coller à l'évolution des modes de mobilité.

Le human thinking selon Volkswagen
[Viva Tech] Le "human thinking" selon Volkswagen © Volkswagen Group

Transition énergétique et climatique, urbanisation en plein boum, digitalisation : ce sont les trois grands défis auxquels doivent faire face les acteurs économiques, et en particulier les constructeurs automobiles. Voici le diagnostic du Chief digital officer de Volkswagen, Johann Jungswirth. Ces trois forces entrainent "plus qu'une disruption du secteur automobile, une réinvention complète", a-t-il estimé lors d'une keynote, le jeudi 15 juin 2017, à Viva Technology.

 

L'IA "dévore l'auto"

Face à cette lame de fond, les constructeurs ont intérêt à repenser intégralement leur façon d'imaginer des "objets de mobilité" (plutôt que de "simples" véhicules). "Nous devons devenir un acteur des services et du software autant que du hardware, avec un même niveau de qualité dans chaque domaine. Mais surtout, il faut toujours accélérer. Il y a encore quelques années, on disait que le logiciel dévorait l'auto. Puis que les plates-formes dévoraient l'auto. Maintenant, c'est l'intelligence artificielle qui dévore l'auto. Donc pas question de ralentir dans son rythme d'innovation".

 

le "human thinking", c'est quoi ?

 

 

Et face à cette accélération des cycles d'innovation, le design thinking serait déjà un processus un peu dépassé. Pour Johann Jungswirth, il faut passer au "human thinking". Quelle est donc cette variante ? "Ce concept s'articule autour de huit questions à se poser. Les émotions : est-ce que cet objet ou ce service me touche ? Beauté : l'objet est-il beau et traduit-il notre soin à le créer ? Innvovation : cet objet règle-t-il les problèmes des gens ? Intelligence : cette solution est-elle "smart" ? Intégrité : est-ce vraiment la bonne chose à faire ? Vie : impacte-t-il la vie des gens ? Société : a-t-il un impact positif sur la société ?  Développement durable : préserve-t-il notre planète ?" Ce sont les huit critères de l'human thinking, que je relierais à six valeurs à cultiver pour réussir : construire la meilleure expérience utilisateur possible, se doter des meilleures innovations et inventions, penser de façon exponentielle, prendre des décisions osées, bâtir une culture saine de leadership, et ne pas oublier sa responsabilité sociale".

 

C'est cet ensemble de règles et de critères que les équipes de Volkswagen ont suivi pour concevoir le concept-car Sedric, un véhicule autonome à partager qui se "pilote" avec un bouton connecté, présenté lors du dernier Mondial de Génève, en mars 2017. D'autres concepts issus de ce human thinking devraient sortir des cerveaux des ingénieurs de Volkswagen dans les prochains mois, promet la marque.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale