Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Wuha, le moteur de recherche qui permet aux entreprises de mieux explorer leurs données

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Wuha développe une technologie pour permettre aux salariés de consulter des documents internes et externes à l'entreprise dans l'interface habituelle du moteur de recherche Google.

Wuha, le moteur de recherche qui permet aux entreprises de mieux explorer leurs données
Wuha, le moteur de recherche qui permet aux entreprises de mieux explorer leurs données © Wuha

Selon une étude réalisée par Google, les collaborateurs d’une entreprise consacrent en moyenne 9,2 heures par semaine à rechercher des informations professionnelles, alors que sur ces recherches, 8 sur 10 ont déjà été cherchées ou trouvées à l'intérieur de leur société. La start-up lyonnaise Wuha, créée en 2015 par deux ingénieurs de l’ECAM (Anthonin Mathez et Sacha Gallo-Parouty) se propose donc de réduire ce temps perdu. Comment ? En proposant son propre outil de recherche se subsituant à l’actuel GSA (Google Search Appliance)

 

Le GSA permet à des entreprises d'utiliser technologie du moteur de recherche de Google pour effectuer des recherches dans leurs propres documents. Mais le géant américain a décidé d'arrêter cette activité ; Wuha y voit une opportunité. "La licence de Google s’arrêtera en 2018, nous comptons prendre le relais, en allant plus loin : sans que l’utilisateur ait quelque chose à faire de plus que lancer une recherche internet, notre algorithme lui permettra de retrouver des documents internes à son ordinateur, mais aussi sur un intranet et un réseau et CRM d’entreprise", détaille l’un des fondateurs, Sacha Gallo-Parouty.

 

Rapidité et confidentialité

Un robot indexera ainsi toutes les informations, par une analyse sémantique. Les résultats internes de l'entreprise s'afficheront sur la même page que les résultats Google... mais ce volet ne sera visible que par les utilisateurs internes de l'entreprise. L’outil intègre un système régulateur semi-automatique, qui n’indexe pas tous les sites Internet. Dans le cadre de l’entreprise, les sites sont donc par défaut fermés, à charge du client de modérer et valider auprès de Wuha les nouvelles sources. Pour les documents internes, les résultats sont floutés et/ou protégés par mot de passe. La start-up a obtenu la note de 4,98 sur 5 à un audit de cybersécurité de Thalès.

 

La solution repose pour l’heure sur l’interface de recherche de Google, et sera proposée d’ici 2018 sur mobile et tablette par le biais d’une application. Le business model, quant à lui, repose sur l’abonnement des utilisateurs, qui revient à 60 euros par an et par personne, tout en étant dégressif au-delà de 200 collaborateurs.

 

Objectif CES en 2018

Actuellement à la fin du projet pilote, Wuha entame une période stratégique : "nous comptons une dizaine de clients, dont la Société Générale, la Caisse d’Epargne, Capgemini, EY, Segeco, ou encore Inlex. Il s’agit maintenant de contractualiser, accroître notre clientèle et la durée d’engagement. Nous visons également le marché américain et asiatique, pour lequel il faut intégrer un autre alphabet", précise l’autre fondateur, Antonin Mathez.


Pour réaliser ses objectifs, Wuha vient de recruter un développeur (soit six salariés au total) et profitera d’une levée de fonds prévue au 1er trimestre 2018 pour embaucher un technico-commercial.  L’équipe de Wuha pense se rendre au CES l’an prochain, et a prévu d’ici fin 2018 d'ouvrir son algorithme en open source, pour mieux devenir le standard en la matière.

 

Guillaume Bouvy

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale