Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Wyca lance la commercialisation de son robot d'accueil à navigation autonome

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La start-up toulousaine Wyca lance la commercialisation d'un robot d'accueil à navigation autonome adapté à la gestion de centres de self stockage.

Wyca lance la commercialisation de son robot d'accueil à navigation autonome
Wyca lance la commercialisation de son robot d'accueil à navigation autonome © Wyca

Nicolas de Roquette Buisson s'est lancé en 2013 dans la gestion de centres de self stockage dans l'agglomération toulousaine, à Aucamville et Balma, via sa société KingBox. C'est pour répondre aux problématiques d'accueil sur ses propres sites de self stockage qu'il a finalement mis au point un robot d'accueil à navigation autonome, baptisé Leyco. Le début d'une nouvelle aventure avec la création en octobre 2015 de la société Wyca, avec un nouvel associé, Matthieu Besozzi.

 

Accueil, guidage et liaison en télé-conférence

Plus de contrainte de présence permanente dans les centres de self stockage. Leyco assure l'accueil des clients, le guidage à travers le centre et au besoin, une liaison en télé-conférence avec un opérateur à distance. Côté guidage, Leyco est doté d'une capacité de navigation autonome, qui lui permet de se déplacer partout dans un centre de self stockage, en évitant les obstacles et en choisissant le parcours optimal, pour présenter le site à un visiteur ou le guider vers son box de stockage. Le visiteur peut aussi utiliser Leyco pour entrer en communication à distance avec un téléopérateur, pour réserver son box, finaliser son contrat, ou signaler un problème. Leyco est même équipé d'un distributeur de cadenas. "L'intérêt est de pouvoir gérer à distance plusieurs centres de self stockage en limitant ainsi le personnel sur site", souligne Nicolas de Roquette Buisson.

 

500 robots par an d'ici trois ans

Après des tests in situ au sein du centre KingBox d'Aucamville, Wyca a confié l'industrialisation de ses premiers robots à Sterela, une PMI de l'agglomération toulousaine. Une première série de 20 robots est en cours de production et les tout premiers exemplaires devraient être livrés dès cette fin d'année et en tout début d'année prochaine. Plusieurs robots vont faire l'objet de nouvelles campagnes de tests chez des clients, en France, mais aussi en Suisse et en Allemagne, avant un déploiement à grande échelle. D'ici à 2018, Wyca cible tout particulièrement le marché américain, où le self stockage est très développé, avec plus de 50 000 centres recensés. "D'ici trois ans, nous tablons sur la commercialisation de 500 robots par an, pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 3,6 millions d'euros", précise Nicolas de Roquette Buisson.

 

En parallèle, Wyca poursuit ses travaux de recherche et développement, avec en projet de nouvelles applications pour Keylo. La start-up s'intéresse à tous les secteurs où l'on cherche à améliorer les conditions d'accueil du public, que ce soit en hôtellerie, dans la banque, dans les commerces, ou même dans les centres de soins.


Wyca, qui emploie actuellement 5 salariés, devrait très vite renforcer son effectif pour le porter à une vingtaine de salariés d'ici fin 2019.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale