Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Au CES, la Tech a disparu...

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Edito La grand-messe de la technologie, le CES, a fait venir à Las Vegas plus de 150000 personnes des quatre coins de la planète cette année. Principale innovation : on n’y parle plus de technologies. Et cela ne déçoit personne.

Au CES, la Tech a disparu...
Au CES, la Tech a disparu... © Charles Foucault

Au Consumer electronic show (CES), il y a bien longtemps qu’on ne parle plus d’électronique. Mais, chose nouvelle, on n’y parle plus beaucoup de technologies non plus. Il n’y a pas si longtemps, il fallait que la tech soit visible, qu’un objet fasse "tech". Désormais, il faut qu’elle se fasse la plus discrète possible : moins la prouesse technique se voit, mieux l’innovation se porte. Tout est dans l’usage.

 

Pour Yanis Cottard, président de la société Nodon (lauréate d’un CES Award pour un capteur de fumée innovant), "il faut pouvoir configurer sa maison connectée depuis son smartphone une fois pour toute puis oublier l’app. Elle ne sera relancée que si l’utilisateur veut changer le scénario." Le possesseur d’objets connectés interagira de moins en moins directement avec chacun d’eux. Les données recueillies par les capteurs omniprésents et miniaturisées à l’extrême peuvent maintenant être utilisées indirectement et diriger des applications de façon invisible. Nous y voilà, à l’internet des objets.

 

La voix plutôt que les doigts

Cette tendance explique la quantité de partenariats annoncés lors de cette édition du CES : Pour que la smartcar puisse diriger la smarthome (et réciproquement), Ford s’est rapproché d’Amazon et Volkswagen de LG et de DoorBird ; Whirlpool et Nest optimisent ensemble la consommation énergétique des lavages ; Samsung s’est lié à Mastercard pour que son frigo devienne capable de commander des denrées… chacun apporte son expertise et les utilisateurs n’y voient que du feu.

 

Ce mouvement va encore s’accélérer avec les performances atteintes par les systèmes de reconnaissance vocale. Alors qu’ils faisaient encore en moyenne une faute tous les quatre mots en 2013, ce taux d’erreur a chuté à un sur vingt en 2015 (selon la Consumer technology association). Voilà qui devrait changer notre manière d’interagir avec notre environnement, devenu intelligent, et apprenant.

 

Traverser le monde pour venir à Las Vegas démontrer comment l’innovation que l’on propose est transparente. En 2016, c’est ça être en avance sur son temps !

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

ingénieur ingénieux sachant s'ingénier sans son informatique

14/01/2016 14h40 - ingénieur ingénieux sachant s'ingénier sans son informatique

Bonjour, je vais vous épargner la blague de pince-mi et pince-moi, à priori tout le monde la connait. Un objet connecté, vous en retirez toute l'électronique, qu'en reste-il côté usages? Depuis quand la technologie doit-elle passer inaperçue dans un salon d'électronique grand public? les participants ne sont-ils pas en grande majorité issus d'entreprises et non le péquin moyen? Autre chose, "chacun apporte son expertise et les utilisateurs n’y voient que du feu", prenez-vous vraiment le péquin lambda pour un imbécile? "Apple, nous c'est la pomme, vous c'est les poires"?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale