Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Databerries lève 1,7 million d’euros pour peaufiner sa solution de marketing mobile

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Les fonds ISAI et Mosaic Ventures, ainsi que plusieurs business angels, ont misé sur Databerries, une jeune start-up parisienne spécialisée dans le marketing digital. La levée de fonds de 1,7 million d’euros va lui permettre d’améliorer sa plate-forme et de développer ses équipes.

Databerries lève 1,7 million d’euros pour peaufiner sa solution de marketing mobile
Databerries lève 1,7 million d’euros pour peaufiner sa solution de marketing mobile © Poolie - Flickr - C.C.

Mieux comprendre les utilisateurs.Telle est la promesse de Databerries, la start-up spécialisée dans le marketing mobile. Créée en 2014, la jeune société vient de lever 1,7 million d’euros pour accélérer sa croissance auprès d’ISAI, le fonds d’entrepreneurs du net, et de Mosaic Ventures, un fonds d’amorçage londonien. Plusieurs business angels ont complété le tour de table, apportant leur expertise du numérique (Franck Le Ouay, cofondateur de Criteo, Cyril Vermeulen, cofondateur d’aufeminin.com, etc.) ou de la distribution (Jean-Pierre Gillot, ancien directeur général des hypermarchés Carrefour).

La solution de Databerries permet de diffuser des campagnes de publicité à destination des bonnes personnes, pour en améliorer le rendement. "Nous collectons des milliards de données de différentes sources à partir de mobile, explique Benoît Grouchko, le cofondateur de Databerries avec François Wyss et Guillaume Charhon. Nous appliquons ensuite un algorithme de machine learning pour être capable de réaliser des campagnes de marketing ciblées et plus performantes."

Databerries en chiffres
Chiffre d’affaires : non communiqué
Effectif : 11 personnes
Montant de la levée : 1,7 million d’euros
Investisseurs : ISAI, Mosaic Ventures, Business angels
Secteur : Big Data, marketing mobile
Une dizaine de recrutements

Des premiers clients dans la distribution utilisent déjà la solution de Databerries. Mais la start-up veut désormais passer à l’étape supérieure. "Nous voulons creuser notre avantage concurrentiel en investissant dans la technologie", reprend Benoît Grouchko qui prévoit de recruter des data scientists pour améliorer les performances de son algorithme. La jeune pousse va aussi travailler à l’industrialisation de sa plate-forme pour lui permettre de traiter encore plus de données.

Et accueillir de nouveaux clients. Là encore, Databerries prévoit de nouveaux recrutements pour renforcer son service commercial. Une dizaine de personnes en tout devraient rejoindre l’équipe de onze personnes dans le courant de l’année.
Suite à cette augmentation de capital, la start-up va se concentrer sur l’amélioration de son offre en France. Tout en gardant en tête une possible internationalisation. "C’est un marché de plusieurs milliards d’euros dans le monde, affirme Benoît Grouchko. Notre ambition c’est donc de devenir un acteur mondial dès que possible."

Arnaud Dumas

 


L’argument convaincant
Les trois cofondateurs revendiquent une expérience antérieure complémentaire et leur ayant donné une expertise dans le domaine du marketing digital. Benoît Grouchko a travaillé chez Criteo en tant que responsable produit, François Wyss chez Google comme responsable ventes, et Guillaume Charhon est un créateur d’entreprise du numérique.
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale