Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Databerries lève 15 millions d'euros pour s'imposer comme le Criteo du monde physique aux Etats-Unis

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Levée de fonds Databerries a mis au point une solution de ciblage publicitaire dédiée aux distributeurs. Parmi ses clients, la start-up compte Carrefour, Intersport, Toys R Us, la Fnac et Décathlon. Elle vient de lever 15 millions d'euros avec lesquels elle entend s'attaquer au marché américain.

Databerries lève 15 millions d'euros pour s'imposer comme le Criteo du monde physique aux Etats-Unis
Databerries lève 15 millions d'euros pour s'imposer comme le Criteo du monde physique aux Etats-Unis © Databerries

La technologie de Databerries séduit de nouveau. Après une première levée de fonds d'1,7 million d'euros bouclée en décembre 2015, la pépite parisienne du marketing mobile a annoncé, ce mardi 21 mars 2017, une augmentation de capital significative de 15 millions d'euros. Le tour de table est mené par Index Ventures et comprend également les investisseurs historiques de la jeune pousse avec les fonds ISAI, Mosaic Ventures et les business angels Pascal Gauthier (ex-COO de Criteo) et Greg Coleman (président de Buzzfeed et ex-président de Criteo).

 

Du ciblage publicitaire pour générer des visites en magasin

Les relations avec Criteo ne se limitent pas à ce soutien financier. Créée par Benoît Grouchko (ex-Criteo), François Wyss et Guillaume Charhon, la start-up a, elle aussi, développé une technologie de retargeting publicitaire. Mais à la différence de Criteo, la solution cible les utilisateurs non pas en fonction des sites internet sur lesquels ils se sont rendus, mais selon les lieux physiques qu'ils ont fréquentés par le passé. Baptisée Real Life Targeting, la solution de marketing mobile permet aux distributeurs de s'adresser aux clients qui se sont rendus dans leurs magasins ou dans ceux de leurs concurrents. Objectif : générer des visites en magasin avec un coût par visite physique (CPV) très attractif.

 

Direction l'Amérique

Fondée en 2014, la start-up compte 40 collaborateurs, dont 40% dédiés à la R&D. Databerries revendique plus de 100 clients distributeurs, dont Volkswagen, Carrefour, Décathlon, La Fnac ou encore Intersport, McDonalds et Toys R Us. Avec les fonds levés, l'entreprise entend doubler ses effectifs et s'attaquer, en priorité, au marché américain. "Les États-Unis sont le premier marché publicitaire dans le monde et nous proposons une technologie nettement plus performante que les solutions existantes", se targue François Wyss, COO et co-fondateur de Databerries expatrié à New York. Databerries fait partie de la vingtaine de start-up sélectionnées pour exposer au salon e-commerce One to One qui se tiendra du 22 au 24 mars 2017 à Monaco. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale