Actualité web & High tech sur Usine Digitale

[Enquête IESF 2017] Les ingénieurs lucides sur la transformation numérique

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Pour les ingénieurs, la transformation digitale est une bonne chose même s'ils se disent inquiets des impacts sur la vie privée et les données personnelles.  Une différence apparaît entre les ingénieurs selon leur âge.  Les jeunes sont plus optimistes et se disent mieux armés.  Ils sont aussi plus nombreux à penser que le conservatisme, les habitudes, les rigidités organisationnelles sont les barrières à franchir pour accélérer. 

[Enquête IESF 2017] Les ingénieurs lucides sur la transformation numérique
[Enquête IESF 2017] Les ingénieurs lucides sur la transformation numérique © dr

Pour sa 28e enquête nationale, Ingénieurs et scientifiques de France (IESF) s’est intéressé à la perception de la transformation numérique par les ingénieurs. Aux  premières loges des transformations en cours, les ingénieurs ont donné leur avis sur les évolutions en cours. 62 % d’entre-eux considèrent qu’il s’agit d’une révolution qui va provoquer des changements en profondeur, quand près de 15 % estiment qu’il s’agit d’une accélération de l’évolution technologique. Les réponses détaillées montrent que plus l’ingénieur est jeune, moins il pense que le numérique est un changement profond. A peine plus d’un ingénieur de plus de 30 ans sur deux voit dans les changements un cours une modification sensible.

 

Le big data premier levier de transformation

Un peu plus d’un tiers des ingénieurs âgés de plus de 40 ans ayant répondu disent éprouver une certaine inquiétude devant la transformation numérique. La proportion dépasse à peine 30 % chez les plus jeunes. La sécurité des données est la première source d’inquiétude (citée par 25 %) devant les risques liées à la vie privée (24 %) et le maintien de l’emploi (14 %).

74 % des ingénieurs pensent que cela va avoir un impact dans le tertiaire et 66 % dans l’industrie, quand seulement 30 % anticipent un changement dans l’éducation et 11 % dans l’agriculture. Si 58 % considèrent que la transformation numérique aura un impact positif sur l’innovation et la créativité et 45 % sur la mobilité géographique grâce au télétravail, ils ne sont que 34 % à penser que cela améliorera le bien être individuel ou la croissance. Pour 63 % des répondants, c’est le big data qui aura le plus grand impact, devant les technologies liées à la mobilité citées par 62 % et l’intelligence artificielle (59 %). En tête de classement, on trouve le collaboratif (45 %).

 

Les jeunes bien armés pour affronter la transformation

IESF a demandé aux ingénieurs quel était le degré d’engagement de leur entreprise dans cette entreprise. 60 % des ingénieurs les plus jeunes (moins de 30 ans) se sentent bien armés pour accompagner la transformation. Chez les plus de 40 ans, la proportion n’est que de 40 % environ, la même proportion que ceux qui répondent être insuffisamment armés pour accompagner le changement en cours. Tous âges confondus, 8 % des ingénieurs déclarent ne pas être armés pour faire face aux évolutions en cours.

 

Interrogés sur les facteurs de blocage, les ingénieurs citent d’abord la crainte du changement et le conservatisme. Ils ont plus de 60 % chez les moins de 30 ans et 60 % chez les 50 64 ans. Les autres facteurs proposés par les auteurs de l’étude (l’adaptation des compétences, les impacts organisationnels et la vulnérabilité des systèmes d’information) sont plus ou moins cités par plus ou moins 30 % des répondants, le pourcentage variant en fonction de l’âge. Les jeunes citent moins l’adaptation des compétences que leurs aînés, alors que la réponse "vulnérabilité des systèmes d’informations" semble plus indépendante par rapport à l’âge.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale