Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Et si c’était le numérique qui freinait nos économies…

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Analyse L’innovation numérique marque-t-elle le pas ? C’est la question qu’ont voulu poser l’Institut G9+, think tank sur le numérique, et l’IDATE, lors d’un colloque organisé le 1er décembre 2015 sur le thème "Les Paradoxes de l’Innovation Numérique : digital innovation versus digital innovation ?". Décryptage des interventions à partir du compte rendu.

Et si c’était le numérique qui freinait nos économies…
Et si c’était le numérique qui freinait nos économies… © Kryptyk - Flickr - C.C.

Comment l’expliquer ? Alors que l’innovation numérique bouleverse tout dans les entreprises et nos sociétés, la croissance de la productivité ralentit dans presque toutes les économies occidentales. Comme toujours, économistes et dirigeants d’entreprises n’ont pas la même analyse.

 

Les premiers, pessimistes, mettent en évidence une baisse actuelle, et selon eux également future, des indicateurs principaux de santé économique… et ce malgré tout le "tapage" fait autour de la transition numérique. Gilbert Cette, économiste français membre du Conseil d'analyse économique, souligne même un taux de la croissance mondiale historiquement bas. Paul Champsaur¸ président de l'Autorité de la statistique publique, cite d’ailleurs le grand économiste US, Robert Gordon, selon lequel la croissance mondiale n’a pas dépassé les 0.4 % par an au cours des 5 dernières années et que l’Europe est même plutôt en baisse tendancielle.

 

L'innovation technologique freinée

Les industriels, eux (Orange, STMicroelectronics, Atos) ne voient encore que le caractère réellement "révolutionnaire" du numérique et son potentiel d’innovation dans l’internet des objets, le big data… Et même si l’innovation technique s’essoufflait dans le domaine du numérique, que la Loi de Moore touche à sa fin, qu’importe. Les progrès sont ailleurs, dans la réduction des consommations d’une part, comme l’explique Joël Hartman de STMicroelectronics, mais surtout dans les usages.

 

appareil statistique inadapté

En fait, le numérique ne serait pas réellement en cause. C’est l’appareil statistique qui serait déficient. Pour Charles Dehelly, COO ATOS et Président du Club de La Rochefoucauld, l’apport de valeur à la société ne doit pas être mesuré uniquement avec des indicateurs économiques simples de croissance de la productivité. Le bonheur, le bien-être, la qualité de vie devraient également être pris en compte. Et la contribution du numérique au bien-être pourrait bien alors être en partie négative, quand il permet d’accélérer les process, de raccourcir les délais et que les marges dégagées (temps, rentabilité) sont intégralement récupérées au profit de l’entreprise et non des salariés…

 

Pénurie de compétences

Pas manque de compétences disponibles et un déficit flagrant de la formation, le numérique pourrait même se révéler un frein à l’économie. Pour Eric Labaye, président du McKinsey Global Institute, il y a en effet urgence de redéployer les ressources. Pour lui, cet enjeu des ressources humaines serait tel que 700 000 emplois pourraient ne pas être créés si notre système de formation ne parvenait pas à s’adapter. Pourtant, la création nette d’emploi imputable juste à l’internet en France pourrait être de 200 000 emplois.

 

Se tourner vers les émergeants

Un constat qu’il est comme toujours nécessaire de moduler en fonction des régions du globe, voire des pays. Et si l’Europe du sud est un peu plus à la traîne comparée à la Corée ou la Scandinavie par exemple, les pays en voie de développement apparaissent désormais comme un énorme gisement de croissance, de productivité et de disruption dans la qualité de vie, pointe Eric Labaye. A bon entendeur.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

2 commentaires

jogre

06/01/2016 10h46 - jogre

Voir le concept "bonheur national brut" conçu par le Bhoutan il y a fort longtemps.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Bernard

31/12/2015 12h12 - Bernard

Intéressant. Pour ma part j'écrirais "émergents"

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale