Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Fab labs d'entreprise, des usines numériques et collaboratives

| mis à jour le 09 octobre 2014 à 15H42
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le concept de fab lab se professionnalise et séduit de plus en plus d'industriels. Découvrez sept de ces lieux de prototypage numérique collaboratif.

Fab labs d'entreprise, des usines numériques et collaboratives
Fab labs d'entreprise, des usines numériques et collaboratives © Pascal Guittet

TechShop ou ProtoSpace, CreativeLab ou Fabrique, Fabemake ou Usine IO… Les fab labs professionnels, ouverts au public ou internes à une entreprise, se multiplient. Mais mettre à disposition postes CAO, imprimantes 3D, fraiseuses et machines à découpe laser ne suffit pas. "Bien sûr, nous avons ici toutes sortes d’équipements, mais la plus grande richesse, c’est la communauté des membres et surtout sa diversité. Le design des lieux, qui facilite les échanges, est également central", explique Will Brick, le directeur du TechShop de Detroit aux États-Unis.

Dans une entreprise, il n’est pas si facile de créer cette communauté qui va partager son savoir-faire et son temps. S’inspirant de Ford à Detroit, BMW a décidé, lui aussi, de s’appuyer sur l’expérience des californiens de TechShop pour ouvrir, avec l’université de Munich, la première itération européenne du fab lab. En France, Hologram Industries et Parrot ont préféré financer l’Usine IO, à Paris, qui a recruté une équipe de quatre experts du prototypage, de l’électronique et des méthodes pour accompagner les abonnés jusqu’à l’industrialisation de leur produit.

Pour Airbus, Safran, Renault, Systra et Air liquide, qui ont décidé de se doter de fab labs internes, insuffler un esprit maker n’est pas si simple. Le partage de savoir-faire n’étant pas forcément rentré dans les mœurs. Pour y parvenir, il faut ouvrir au maximum ces lieux de prototypage numérique, comme le propose Renault, et élargir son champ d’usage, comme Safran qui donne accès à son fab lab services aux bricoleurs de l’entreprise. Pour faire prendre le pli, il est aussi possible d’y organiser des sessions d’innovation à la mode makers, limitées à deux ou trois jours et à sept ou huit participants, avec l’aide de spécialistes comme l’agence Nod-A.

L’entreprise peut aussi former ses salariés. Le fab lab ICI de Montreuil (Seine-Saint-Denis) vient justement de lancer une "université des makers". Le futur Fab club de l’Ensci et de FabShop, qui ouvrira en décembre à Paris, proposera lui aussi des formations.

Aurélie Barbaux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

Publicité

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale