Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Intel fait de la France la tête de pont de sa R&D sur le Big Data en Europe

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le numéro un mondial des semi-conducteurs Intel a choisi la France pour implanter son premier labo de recherche européen dédié au Big Data. Installé sur le campus Teratec, ce labo constitue le huitième centre de R&D du groupe américain en France.

Intel fait de la France la tête de pont de sa R&D sur le Big Data en Europe
Intel fait de la France la tête de pont de sa R&D sur le Big Data en Europe © Intel Free Press - Flickr - C.C.

Intel continue à miser sur la France pour sa recherche en Europe. Le numéro un mondial des semi-conducteurs, qui disposait déjà de sept centres de R&D dans l’Hexagone, vient d’en inaugurer un nouveau. Installé sur le campus technologique Teratec, à Bruyères-le-Châtel (Essonne), il constitue son premier laboratoire de recherche dédié au Big Data en Europe.

Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, salue cet investissement : "La sanctuarisation du Crédit Impôt Recherche, la qualité de la formation de nos ingénieurs et de notre écosystème d’innovation ainsi que la montée en charge des 10 solutions de la Nouvelle France Industrielle sont autant d’atouts qui permettent à des sociétés technologiques comme Intel de faire le choix de la France en matière d’investissement et d’innovation."

Stéphane Nègre, PDG d’Intel en France, confirme l’importance du Crédit Impôt Recherche dans le choix de l’Hexagone pour l’implantation du nouveau centre de R&D. "Mais ce n’était pas le seul critère, précise-t-il. Deux autres critères ont été tout aussi déterminants : la présence sur Teratec de compétences académiques de haut niveau et la participation de gros d’industriels qui constituent autant de partenaires et clients potentiels."

Investissement de plusieurs centaines de millions d'euros

Depuis 6 ans, le groupe américain multiplie les implantations de R&D en France pour accompagner sa diversification dans les mobiles, les systèmes embarquées, la simulation ou encore le calcul intensif. Autant de domaines où les compétences françaises sont reconnues dans le monde entier. Maintenant, Intel dispose dans l’Hexagone d’un réseau de huit centres de R&D employant au total près de 1000 personnes, dont 80% de chercheurs et d’ingénieurs. Avec à la clé, un investissement total estimé à plusieurs centaines de millions d’euros par Stéphane Nègre.

Intel investit à fonds dans le Big Data pour non seulement préparer les prochaines générations de processeurs nécessaires au traitement de grands volumes de données, mais aussi fournir demain des plates-formes Big Data complètes matériel-logiciel. "Nous allons au-delà de notre rôle de fournisseur de puces, explique Stéphane Nègre. En travaillant avec des partenaires, nous voulons comprendre le contexte et les besoins dans le domaine du Big Data pour créer les processeurs et les couches logicielles qui aideront les utilisateurs à extraire de l’intelligence de leurs données."

Plusieurs dizaines de personnes à terme

Ce nouveau centre en France démarre avec une dizaine de personnes et trois thèmes de recherche : les villes intelligentes (smart cities), la médecine personnalisée et l’agriculture connectée. Le but est de monter des projets collaboratifs avec des partenaires parmi les 80 industriels et institutions académiques présents sur le campus Teratec. Un partenariat existe déjà avec la société CybeleTech dans le domaine du végétal. D’autres vont suivre. "La labo a vocation à accueillir les chercheurs de nos partenaires, détaille le patron d’Intel France. A terme, il devrait compter plusieurs dizaines de personnes."

Intel est déjà implanté sur le campus Teratec et dispose à proximité d’un labo commun avec le CEA sur le calcul intensif, qui pourra offrir les capacités de traitement nécessaires aux projets Big Data. "Nous sommes très satisfaits de cette implantation et des collaborations que nous menons déjà avec des partenaires du campus, confie Stéphane Nègre. Ceci a également joué en faveur de l’installation du nouveau labo sur ce site."

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale