Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Isorg lève plus de 6 millions d’euros pour créer son usine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

La société grenobloise va pouvoir créer sa première ligne de production, pour un démarrage fin 2015.

Isorg lève plus de 6 millions d’euros pour créer son usine
Isorg lève plus de 6 millions d’euros pour créer son usine © Capture d'écran

"Nous allons pouvoir passer à la phase industrielle", lance Emmanuel Guérineau, le cofondateur et directeur financier d’Isorg. La jeune société grenobloise vient de lever 6,4 millions d’euros auprès de Bpifrance, Sofimac Partners et CEA Investissement.

Isorg en chiffres

Chiffre d’affaires : entre 300 000 et 1 million d’euros

Effectif : 21 personnes

Montant de la levée de fonds : 6,4 millions d’euros

Investisseurs : Bpifrance, Sofimac Partners, CEA Investissement

Secteur : électronique organique imprimée

La jeune société, créée en 2010, a développé une technologie permettant de transformer des panneaux en plastique ou en verre en capteurs, en déposant des matériaux semi-conducteur sur la surface. "Cela ouvre énormément de possibilités, plaide Emmanuel Guérineau. Beaucoup de secteurs ont besoin de capteurs spécifiques sur de grandes surfaces."

Plusieurs secteurs industriels visés

L’électronique grand public, les objets connectés ou encore l’imagerie médicale font partie des pistes envisagées. Isorg a ainsi déjà signé un contrat de développement avec Trixell, la société commune de Thalès, Philips et Siemens spécialisée dans l’imagerie médicale à rayons X.

La technologie a été validée et des premières pré-séries ont été produites en partenariat avec le CEA de Grenoble. La levée de fonds va permettre à Isorg de financer la construction et l’équipement de sa première ligne de production en grande série. Le lieu n’est pas encore divulgué, mais "elle sera en France, c’est certain !", annonce Emmanuel Guérineau.

Le futur site devrait être finalisé fin 2015, pour une première année pleine de production en 2016 et une montée en puissance à partir de 2017. D’ici là, Isorg devrait recruter entre 10 et 15 personnes par an à la fois pour le volet industriel, mais aussi pour le développement des marchés.

La société, qui a réalisé un chiffre d’affaires compris entre 300 000 euros et 1 million d’euros pendant ses premières années d’existence grâce aux prototypes et aux pré-séries, vise une croissance rapide. "C’est un marché de volume, rappelle le cofondateur d’Isorg. Le potentiel de chiffre d’affaires est au-delà de 100 millions d’euros."

Arnaud Dumas

L’ARGUMENT CONVAINCANT

Une technologie de pointe sur les capteurs en électronique imprimée, applicable dans plusieurs marchés différents, avec un potentiel de volumes important.

 

 

media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale